Stéphane Baumont
Stéphane
Baumont
Le Politique Show

La France au front

Plus que la diplomatie difficilement lisible du président Hollande qui constate, à ses dépens, le retour de l’élastique des sondages montrant les limites du syndrome et de « l’Esprit du 11 Janvier. » Plus que les dix ans de Youtube et son milliard de visiteurs mensuels. Plus que la défaite du XV de France à Dublin qui  met déjà le monde d’Ovalie sur le reculoir à quelques mois de la Coupe du Monde … malgré une bonne deuxième mi-temps. Plus que tous ces éléments, c’est l’enracinement du Front National dans le paysage politique français qui suscite commentaires, chroniques et constats : 1) Aux prochaines élections départementales, 58% des sondés prévoient de s’abstenir, 29% des Français souhaitent le succès du Front National – on semble en l’occurrence passer d’un vote de protestation à un vote d’adhésion – le FN se voulant désormais une « force alternative au PS et à l’UMP »  2) Ces prochaines élections départementales se tiendront pour la première fois sur tout le territoire, au scrutin (unique au monde) binominal mixte majoritaire à deux tours, avec un redécoupage des cantons, les compétences des nouveaux élus n’étant connues qu’après des élections dont le caractère décidément bien mystérieux devrait conforter les abstentionnistes dans leur choix.

« Le FN est sorti de l’enclavement »

3) Pour Pascal Perrineau, auteur « La France au front, essai sur l’avenir du Front National » : « Il y a aujourd’hui une attirance pour les propositions programmatiques du Front National, sa critique de l’Europe, le protectionnisme… Il prendra des cantons, des départements… Le FN est sorti de l’enclavement, il joue dans la cour des grands … Nous sommes dans une nouvelle ère, tripolaire »  4) Pour François Bayrou, « la force du FN, ce sont les faiblesses des autres. La progression du FN cessera le jour où l’on fera disparaître les deux causes de cette progression : la stérilité du jeu politique classique et l’incohérence de nos institutions … L’extrême-gauche, l’extrême-droite et le centre n’ont presque aucune représentation ! Le monopole empêche tout renouvellement des pratiques et des idées » 5) De François Mitterrand à François Hollande, la gauche au pouvoir voit le FN monter : pour Julien Dray, ancien fondateur de « SOS Racisme », « pour lutter contre le FN, il faut une vraie politique enfin efficace contre les ghettos … Il faut faire de l’Islam une religion comme les autres qui s’organise dans la vie de la République »  6) Pour l’auteur de « La planète des hommes », au moment où l’attentat de Copenhague fait suite à Ottawa, Sydney, Tel Aviv, Joué-les-Tours, « les attentats de Charlie Hebdo ont tristement rappelé qu’on pouvait susciter » avec un investissement minimal un émoi mondial  7) Enfin, l’essayiste François de Closets souligne que « si les Français sont pris, comme les Grecs, entre la tutelle et la faillite, Marine Le Pen aura toutes ses chances. Or, tôt ou tard nous en arriverons là. » C’est pourquoi, selon ce journaliste, il faut passer de l’alternance droite-gauche à l’alternative partis populistes – partis de gouvernement ! Les Français peuvent-ils se passer du débat idéologique gauche-droite que nous vivons depuis 1789 ?

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.