Thomas Simonian
Thomas
Simonian

La féerie sur grand écran

Quel engrais les Hobbits utilisent-ils dans leur jardin ? Une herbe si lumineuse, des prairies si verdoyantes, nul doute que ces créatures tolkiennes ont la main verte. De quoi rendre jalouses toutes les plus grandes marques de désherbants et autres attirails de jardiniers.

Car en plus de proposer des aventures plus rocambolesques les unes que les autres, Peter Jackson nous en met plein les yeux dans son dernier film « Le Hobbit ». Des décors somptueux, des paysages épatants, des créatures fantasmagoriques. Et lorsqu’à la sortie du cinéma la réalité nous poignarde, les pavés des rues toulousaines, trop gris, et pas assez tolkiens, n’ont plus la même saveur.

Cette nouvelle génération de films, où les décors servent pleinement la puissance du scénario, n’a – c’est mon petit doigt qui me l’a dit – pas fini de nous surprendre. En ce moment sur grand écran, l’« Odyssée de Pi » rivalise également de paysages enchanteurs. Alors, s’il restait quelques contempteurs des techniques de science-fiction, ces deux derniers chefs d’œuvre du cinéma mettent tout ce joli monde au diapason.

Certes, le talent des acteurs et la finesse du scénario n’ont pas d’égal. Mais la touche non négligeable du décor, surtout lorsque celui-ci est féerique, a aussi sa place dans l’équation d’un bon film. Vive le cinéma, vive la féerie !

 

Ariane Riou


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.