Jean-christophe Nef
Jean-christophe
Nef
Quincaille culture a aimé

La famille Bélier : I feel good, so good !

Puisqu’il paraît que c’est Noël, puisqu’il paraît que l’esprit de Noël existe… Puisqu’à cette période, on a plus le temps d’aller au cinéma en famille, je vous propose, aujourd’hui, un  joli conte de Noël : « La famille Bélier ». Un “feel-good movie”, cet anglicisme s’applique parfaitement à ce film ; un film qui redonne le moral, un film qui fait que l’on sort de la salle avec le sourire aux lèvres… Ce n’est déjà pas si mal en ces temps si sombres où chaque jour les infos nous assomment de nouvelles plus affligeantes les unes que les autres, attentats, massacres, guerres… Le scénario n’est peut-être pas le point fort du film, il est assez ténu et schématique :

Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte.

Mais ce qui importe dans ce film, plus que l’histoire, c’est l’humanité qui en ressort, jamais cynique, dans l’image donnée des personnages sourds-muets. Si l’on rit, si l’on sourit plutôt ce n’est jamais aux dépens de leur différence.  Sans donner une image lisse et insipide du handicap, le réalisateur filme avec dignité ces acteurs qui ne parlent pas… Il n’élude pas les problèmes qu’ils rencontrent et donne une image assez juste de leur vie.

« Il ne faut pas être allergique aux chansons de Michel Sardou »

Il faut souligner qu’il est aidé dans sa tâche par des acteurs sensationnels. François Damiens et Karine Viard sont étonnants de bout en bout, amenant le spectateur du rire aux larmes avec une grande justesse. Ils ont appris le langage des signes et ne tombent jamais dans la caricature. Eric Elmosnino joue le professeur de musique qui dirige la chorale; fan de Michel Sardou, il fera chanter ses plus grands tubes à ses élèves. Dans le registre comique, il est une véritable révélation ! On se souviendra longtemps de cette phrase : « Michel Sardou est à la chanson française ce que Mozart est à la musique classique, intemporel ! » Et, bien sûr, il ne faut pas oublier l’héroïne de cette histoire jouée par Louane Emera; car c’est bien elle qui tient le film sur ses (jeunes) épaules. Elle illumine le film de sa spontanéité ! Découverte dans  l’émission de télé, “The Voice”, elle se révèle très à l’aise devant la caméra et chante toujours aussi bien !

Seul bémol, il ne faut pas être allergique aux chansons de Michel Sardou pour apprécier ce film… En effet, la BO est principalement et presque uniquement, faite des plus grands succès du chanteur.

Voilà, l’année 2014 s’achève, je vous retrouverai donc maintenant en 2015…

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.