Stéphane Baumont
Stéphane
Baumont
Le Politique Show

La concordance des temps

On se souviendra de cette fin de mois de juin 2015 quand la concordance des temps structure différemment l’espace géopolitique entre l’arme du référendum brandie par le Premier ministre Grec, Alexis Tsipras sur une question à la formulation habile, la décision historique de la Cour Suprême aux Etats-Unis de légaliser le mariage homosexuel sur tout le territoire et surtout l’onde de choc d’un vendredi sanglant avec pour la 1ère fois en France la décapitation d’un homme au cours d’une attaque terroriste contre une usine chimique dans l’Isère, avec aussi l’attentat en Tunisie, le massacre à Kobane ainsi qu’au Koweit. L’”Etat Islamique” a exhorté ses partisans à faire du ramadan un « mois de calamité ». Voilà donc un choc massif, surmédiatisé, perçu par l’opinion mondiale comme concerté et suffocant. « Chaque attaque, chaque attentat renforçant l’effet du précédent créant un effet de stupeur et de sidération » selon le spécialiste Christophe Ayad. Au moment où l’exécutif en appelle à l’union mais doit batailler loin de “l’esprit du 11 janvier” et sans qu’il existe “l’esprit du 26 juin”, des ténors de droite et d’extrême droite ont dénoncé le manque de fermeté supposé de l’exécutif dans la lutte contre le terrorisme, Nicolas Sarkozy dénonçant le manque de fermeté du gouvernement et demandant le rehaussement du niveau de vigilance.

 « La France est la principale cible des djihadistes en Europe »

Il n’empêche la France est la principale cible des djihadistes en Europe parce que perçue comme « une puissance post-coloniale et le pays de la laïcité connue pour ses débats sur le voile et l’affaire des caricatures » (Yves Trotignon). Nous sommes donc avec les Etats-Unis, le pays le plus visé au monde. Il faut aussi, dans cet état de “guerre” entre un terrorisme et notre état de droit rappeler qu’aucun attentat n’est commis par des individus totalement inconnus des services, qu’un possible “effet domino” n’est pas à exclure sur les sites dits “Seveso” concernant les grandes entreprises de la chimie et du pétrole, que la « vérité est que l’Islam radical a déclaré la guerre à l’Europe » (Pascal Bruckner) ajoutant que “le principe du terrorisme est qu’il nous oblige à répondre sans sa langue et vous transforme en paranoïaque absolu” rendant l’alternative simple : ou l’Islam devient européen c’est-à-dire tolérant, modéré, pluriel, ou l’Europe s’islamise et devient un nouveau califat, “l’Européistan”. « Et si DAECH avait déjà gagné » titre Courrier International (du 25 Juin) avec « un puissant réseau de renseignement, des moyens financiers, une grande flexibilité et la terreur bien entretenue » (Financial Times). Il faut donc vider de son sens le califat de l’El en reprenant une grande partie des territoires conquis et résoudre le problème de l’aliénation des populations sunnites qui alimente le recrutement de l’El. Il y faudra, selon les spécialistes « une pression militaire, une force de persuasion et des qualités diplomatiques considérables ».

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.