Philippe Bapt
Philippe
Bapt
Quelque part au fond à gauche...

Jouons collectifs ça réussit

Déjà la semaine dernière le football mondial montrait à la politique française comment se comporter dignement face à l’afflux d’affaires graves. Cette semaine, alors que le nom du principal parti de droite prête toujours à confusion: “les Républicains”, c’est celui de gauche qu’il faut regarder pour trouver matière à énervement. En effet à l’occasion de la finale de la ligue des champions opposant Barcelone à la Juventus de Turin à Berlin, Manuel Vals a usé d’un Falcon gouvernemental pour s’y rendre. Bon … Ses mômes on s’en fout! Mais le coût: 15 000 euros, là ça ne passe pas. Pourquoi? Par pure “vertu” comme essaient maladroitement “les  Républicains”? Non pas seulement. Lorsque l’on lit que 14% de la population de Midi-Pyrénées vit sous le seuil de pauvreté ou que les enfants en France sont particulièrement touchés depuis le début de la crise, 15 000 euros pour une escapade d’un soir ça surprend! Ça choque! Michel Platini a expliqué le pourquoi de ce rendez-vous à Berlin… à 370 jours des débuts de l’Euro 2016. Mais bon….

Toulouse est marqué de son côté par la fin d’une ère. La période Novès. Ce spécimen rare de rugbypède n’aura qu’un seul club. Oui mais ça s’était avant….treize ans joueur, vingt-sept ans entraîneur et manager. Malheureusement  pas de bouclier de Brennus pour sa der. Mais encore des jeunes lancés dans le grand bain. Gageons que sa nouvelle carrière de sélectionneur national sera belle; autant que les émotions qu’il a su susciter par son coaching durant ses années. Le professionnalisme et l’argent ont certes changé l’approche de ce sport il n’en demeure pas moins vrai qu’il s’agit toujours “d’une somme d’individualités au service d’un collectif”.

 « 15 000 euros pour une escapade d’un soir ça surprend! »

A ce propos, quelle désagréable surprise en tant que membre du parti radical de gauche d’assister comme simple spectateur à la bataille pour la tête de liste de notre nouvelle grande région: Carole Delga-Sylvia Pinel. Deux femmes issues du gouvernement dont le parcours est exemplaire. Suffisamment pour prétendre à l’union mais dans quel ordre? Le souci est que le temps joue contre notre camp. Le parti socialiste veut absolument tenir en laisse son dernier allié à l’assemblée nationale. Carole Delga démissionnera la semaine prochaine pour se consacrer exclusivement à la campagne cependant Sylvia Pinel a un allié fort connu et reconnu: Didier Codorniou maire de Gruissan… Alors vite s’il vous plaît, alors que les français souffrent, que la nouvelle grande région a ses soucis sociaux à régler, plusieurs enquêtes le montrent, mettez-vous d’accord pour que le collectif l’emporte. La politique est assez mal vue par la population en général: donner ce type de spectacle est exécrable. Que les idées jaillissent! Que les programmes soient ciselés!

Partir chacun en solo aurait tant de répercussions néfastes. Et dans ce cas le novice qui joue pour la première fois et les représentants du parti en  perpétuelles affaires judiciaires ces derniers temps vont l’emporter sans même une once de combat! Et ça je ne le veux pas.

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.