Thomas Simonian
Thomas
Simonian

J’adore la semoule, mais là…

La politique nationale est une bonne semoule. Le PS est désormais fracturé sur le fond par des dossiers comme ceux de Léonarda ou des retraites. Comme si les questions sociales et d’immigration, comme celle de la sécurité, n’avaient jamais été tranché dans un parti qui manque aujourd’hui cruellement de leadership. Harlem Désir ne l’avait jamais « ouverte », et la première fois qu’il le fait, c’est pour se placer en opposition à son patron de l’Elysée. Un manque de savoir-faire politique qui pourrait sceller son sort. Si ce n’est pas déjà fait… Stéphane Le Foll serait déjà sur le coup. Alors certes le PS n’est pas en grande forme, mais que dire de l’UMP, qui sans réel projet alternatif souffre de l’affrontement sanglant entre Nicolas Sarkozy et François Fillon (l’enquête « Qui veut la peau de Sarko ? » parue cette semaine dans VSD cette semaine est équivoque)… Mais la semoule est également excellente au pays du cassoulet. A droite, Jean-Luc Moudenc tente de fédérer tout son petit monde mais les centristes de la mouvance de Veyrac font toujours de la résistance, et le FN de Serge Laroze veut profiter du contexte national. Un jeu à trois très tendu, et un FN qui rêve déjà de second tour. A gauche, on y voit désormais plus clair sur les ambitions des uns et des autres. Si Pierre Cohen exhorte son camp à l’unité, la politique nationale a sans doute poussé le Front de Gauche et les Verts à annoncer leur désir d’autonomie au premier tour.  Aujourd’hui c’est au tour du sénateur Jean-Pierre Plancade, sénateur PRG, de provoquer le Capitole. Beaucoup de candidats sont donc sur la ligne de départ… Résultat : Un manque de clarté évident pour l’électeur toulousain. A qui profite le crime ? Sans doute à personne sur le fond. Mais rassurez-vous les journalistes s’en régalent… (oui, oui je m’inclus dedans !)

Thomas Simonian

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.