Jean-christophe Nef
Jean-christophe
Nef
Quincaille culture a aimé

Ibeyi 3 étoiles et Birdman, la déception

Aujourd’hui, je vous propose un disque, un film et une expo photos…

Le disque d’ Ibeyi est la première vraie bonne découverte de 2015. Immédiatement leur musique séduit, immédiatement elles séduisent… Ibeyi (“jumelles” en langue yoruba) est un duo musical franco-cubain composé des sœurs jumelles Lisa-Kaindé et Naomi Diaz qui ont tout juste 20 ans ! Elles ont baigné dans la musique dès leur plus tendre enfance : leur père, Anga Diaz, était un grand percussionniste cubain qui fréquenta aussi bien Ibrahim Ferrer que Ry Cooder, et fut membre du groupe Buena Vista Social Club. À sa mort, les deux sœurs apprirent  à jouer du cajón, l’instrument fétiche de leur père, et étudièrent les musiques folkloriques yoruba (langue africaine importée à Cuba au XVIIe siècle par des esclaves originaires de l’actuel Nigeria). Leur musique, très personnelle, est un mélange de world music et de soul, ce que l’on pourrait appeler de l’électro-soul. Mais ici, la world music n’apparaît pas comme la re-visite de traditions un peu moisies… Non, leur musique apparaît moderne et tournée vers le futur… Et leurs voix transmettent une grande émotion… Ce sont les reines de l’électro-soul !!

« Les métaphores sont faciles et usées »

Ensuite, un mot sur Birdman…Le titre de cette chronique est : « Quincaille Culture a aimé… », aujourd’hui, exceptionnellement, on aurait pu changer ce titre en « Quincaille Culture n’a pas  aimé »… En effet, ce film est une grande déception…Le scénario en est très mince et l’intérêt du spectateur baisse après la première demi-heure (assez réussie). Grosso modo, le scénario se résume à l’histoire d’un acteur (Michael Keaton) qui a connu son heure de gloire en interprétant Birdman, un superhéros; pour se relancer, il tente de monter une pièce à Broadway… Les métaphores sont faciles et usées, les clichés jamais évités. Voilà pour l’histoire… Heureusement, il y a des acteurs et actrices qui font un numéro réussi… La prestation de Michael Keaton est énorme et sauve le film pendant un bon moment… Tous  les autres sont à la hauteur : Edward Norton en acteur totalement ravagé, Zach Galifianakis en contre-emploi, auxquels il faut rajouter Naomi Watts et Emma Stone pour les rôles féminins. Mais malgré ces acteurs et quelques bons moments, l’ennui s’installe et la deuxième heure du film tourne au pensum… Bref, une grosse déception… une telle déception que je ne comprends toujours pas comment ce film a pu recevoir toutes ces récompenses aux Oscars….

Enfin, une exposition de photos à ne pas rater, celle d’Eva Kristina Mindzenti à l’Espace W31 (allées Franklin-Roosevelt). Le titre de l’exposition est « Jeunes Filles ».

 

 

 


UN COMMENTAIRE SUR Ibeyi 3 étoiles et Birdman, la déception

  1. Molass dit :

    Entièrement d’accord sur Birdman. Très surpris qu’il ait raflé toutes ces récompenses : il est lent, prévisible, la bande son est insupportable, et il rentre dans la catégorie de ces films qui (sans spoiler) par manque d’inspiration, facilité ou paresse préfèrent une fin en point d’interrogation qu’une quelconque conclusion, bonne ou mauvaise.
    Un film surévalué, mais un acteur sous-évalué, je suis assez énervé de voir que Keaton a vu passer d’abord à Londres puis aux US un prix qui lui revient largement tant il porte le film sur ses épaules (pour ne pas dire ses ailes ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.