Philippe David
Philippe
David
L'esprit libre

Erreurs de casting…

Le 29 mai prochain se tiendront les commémorations du centenaire de la bataille de Verdun. Une bataille qui dura du 21 février au 19 décembre 1916 et dans laquelle 163 000 Français et 143 000 Allemands ont perdu la vie sans oublier plus de 400 000 blessés pour l’ensemble des deux camps.

Verdun : le mausolée, les forts de Vaux et de Douaumont, la Côte 304 , les bois des Caures.

Verdun : Le Lieutenant-Colonel Driant, Von Falkenhayn, de Castelnau, Le Kronprinz, Pétain.

Verdun : Les millions d’obus, la peur, le sang, la haine, l’héroïsme, la mort.

Car c’est tout cela Verdun, et quiconque y est allé ne peut pas ne pas avoir eu envie de pleurer en voyant sur place tout ce qui s’est passé là-bas il y a un siècle.

Verdun, que les Soviétiques surnommèrent le Stalingrad français après la Seconde Guerre mondiale…

Le 29 mai prochain donc se tiendront à Verdun les commémorations du centenaire de cette terrible bataille avec François Hollande et Angela Merkel. En 1986, Mitterrand et Kohl s’étaient pris la main. C’était l’époque où il y avait encore deux Allemagne et où la France faisait peu ou prou jeu égal avec l’ex-ennemi d’outre-Rhin.

« On va donc s’amuser pour commémorer la mort de plus de 300 000 hommes »

Depuis les choses ont bien changé. Il n’y a plus qu’une Allemagne et la chancelière, contrairement à ses prédécesseurs qui avaient vécu la Seconde Guerre mondiale (à l’exception de Gerhardt Schröder) n’a aucune empathie pour la France. Mieux, elle considère que si l’Allemagne a perdu militairement les deux guerres mondiales, elle a gagné la guerre économique en imposant le mark, pardon l’euro, à la quasi-totalité du continent. Un euro géré depuis Francfort, ville que les Allemands surnomment Bankfurt, jeu de mots avec Frankfurt, tant la ville vit de la finance.

Peut-être François et Angela ne se tiendront ils pas la main contrairement à François et Helmut, mais ils pourront au moins danser et chanter puisqu’un concert sera organisé le soir même et que l’invité vedette, l’Élysée l’a confirmé, sera le rappeur Black M, ancien du groupe Sexion d’assaut.

L’intéressé a d’ailleurs dit dans une interview à « l’est républicain » en réponse à l’étonnement de certains internautes : « Je leur réponds tout simplement de venir participer au concert et je pense qu’ils ne vont pas regretter. Je les invite à venir me voir, qu’ils aiment ou pas ma musique, on va s’amuser ».

On va donc s’amuser pour commémorer la mort de plus de 300 000 hommes et les blessures de 400 000 autres.

Clemenceau, « le père la victoire », disait : « la guerre est une chose trop grave pour être confiée à des militaires ».

Manifestement, la commémoration de Verdun était une trop sérieuse pour la confier à François Hollande…

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.