David Saforcada
David
Saforcada
bonapartiste

« En panne d’érection… »

14 décembre, rien n’a changé si ce n’est le partage PSLR de l’Hexagone. Tout ceci était à prévoir et il n’y avait pas besoin de tout l’emballement médiatique de la semaine passée pour douter une seule seconde du résultat des élections régionales.

Parier sur une victoire du FN, même dans une seule région, était un pari ‘’fou’’, tout du moins très osé tant celui-ci reste encore anxiogène pour une grande majorité des Français. Certes, le parti de Marine Le Pen a encore progressé en nombre de voix, mais cette progression entre les deux tours n’a pas assez de force pour lui permettre de virer en tête. Peut-être est-ce dû au triple discours de ce parti, entre le FN du Nord, le FN Philippot et le FN identitaire du Sud-Est ? Peut-être est-ce dû, sur ce genre d’élection, à des électeurs moins ‘’veaux’’ qu’on ne le croit et qui ont analysé les listes pour voir les compétences ? Peut-être tout simplement parce que le Front national est un parti de premier tour avec un socle solide et une réserve fluctuante au grès des colères des Français. Si le FN peut donner des coups, il n’a pas le second souffle qui permet de remporter le match. Épouvantail inutile, aiguillon émoussé, voire gilet pare-balles du système, le Front national a certes de beaux jours devant lui, mais pour quel résultat réel pour le pays ?

Ici, la victoire de Carole Delga ne faisait aucun doute dès lors qu’elle avait réussi à glisser dans les draps de la Gauche de gouvernement, Onesta et ses sbires. Les vomissures, sur le PS, du leader EELV étaient vite oubliées par la très assidue députée qui n’en est pas à une compromission près, tout comme le sieur Gérard qui a sacrifié l’un de ses meilleurs atouts sur le 31 en la personne de Patrick Jimena. Bref une ‘’gauche’’ au pouvoir déjà chancelant avec la prétention de M. Onesta de prendre la présidence. La 5e saison de Games of Thrones vient de commencer dans une Occitanie qui n’avait pas besoin de ça.

Et Politologue 1er dans tout ça ? Dominique Reynié va pouvoir revenir polluer ‘’C’est dans l’air’’ tant le poste de conseiller régional va être peu prenant, à moins qu’Yves Calvi ne suive la tendance occitane et lui montre la sortie. La Triple Alliance locale a vraiment des questions à se poser, après le genou à terre des dernières départementales, voici le second avec ces régionales, le KO sera-t-il compté avec la perte de Toulouse dans quelques années ? Une auberge espagnole ce n’est jamais simple à gérer surtout lorsque l’on tente de faire cohabiter dans une même pièce des presque FN et des bayrouistes, des ‘’gaullistes’’ et des giscardiens. LR/UDI un géant aux pieds d’argile…

En résumé, rien pour ‘’faire bander la France’’, Napoléon revient, ils sont devenus mous…

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.