Nicolas Lafforgue
Nicolas
Lafforgue
Ma semaine précaire

« Demandez aux salariés de PSA »

Ils sont forts. Des fois je les écoute et je me dis qu’ils ont vraiment du talent. Et puis ils sont créatifs et puis moi en tant qu’artiste, quelqu’un de créatif, je ne peux qu’applaudir. « La retraite chapeau ». C’est quand même plus joli que « stock option ». « Parachute doré » c’était bien aussi. Mais « retraite chapeau ». Bravo. Donc le type est depuis 5 ans dans une boîte, il met 10000 personnes à la porte et on lui donne 21 millions d’euros. C’est pas mal quand même 21 millions d’euros. T’as de quoi voir venir. Faire un ou deux excès, un petit resto de temps en temps. En gros, c’est 1750 ans de SMIC. Et puis comme le SMIC c’est déjà trop selon les gars qui ont décidé de donner cette « retraite chapeau » à leur pote, parce que tu comprends le SMIC est trop haut et puis ça empêche à l’économie française d’être compétitive, alors je vais compter en RSA. On vit bien avec un RSA non ? C’est Le Point qui nous a dit ça. Les « assistés » qu’ils appellent ça le point. 4375 ans de RSA. 21 millions d’euros c’est 4375 ans de RSA. Je ne suis pas fort en économie. Enfin j’avais de bonnes notes au lycée en SES et puis j’avais de bonnes notes à la fac après, mais bon, c’était la fac, pas les grandes écoles des copains de monsieur « retraite chapeau » et puis je suis de gauche, et les mecs de gauche on leur dit tout le temps qu’ils sont mauvais en économie, qu’ils comprennent rien. Mais quand même. Un système qui décide d’offrir à quelqu’un l’équivalent de 1750 SMIC est un système malade. Un système qui fonctionne sur du 1 pour 1750 est un système qui a oublié le pourquoi, le comment et bien plus encore. On va nous sortir l’Euro, on va nous sortir la fiscalité. On va nous dire tout, souvent n’importe quoi. Un fameux braqueur qui a malheureusement donné une partie de son butin à l’extrême droite de Mme Le Pen avait noté sur le mur du coffre-fort « Sans arme, ni haine ni violence. » Monsieur « retraite chapeau » lui n’avait pas d’arme, sûrement pas de haine, mais de la violence il en avait plein les poches. Demandez aux salariés de PSA.

Nicolas Lafforgue (chanteur du groupe « Bruit qui court »)

Découvrez son blog : petitjournaldunmecdegauche.over-blog.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.