Thomas Simonian
Thomas
Simonian

Cinéma, la deuxième chance

Un coup de fil peut parfois changer les choses. Un réalisateur a senti votre potentiel « actor studio » et vous veut absolument à la tête de son prochain chef d’œuvre. Enfin, ça, c’est ce qu’il vous dit. La publicité gratuite liée à votre image a certainement son poids dans la balance. Ces humoristes, chanteurs, hommes de lettres ont sauté le pas. Parfois une grande enjambée, souvent une chute monumentale. Prenez Rihanna par exemple. La chanteuse de R’n’B américaine ne sait plus où donner de la caboche tant ses succès musicaux sont effarants. Elle fait partie de ces femmes qui n’en ont jamais assez – comme toutes finalement. Pourtant, le jour où elle a accepté son rôle dans Battlefield, ce remake cinématographique du fameux jeu de bataille navale, elle aurait dû comprendre qu’elle en avait déjà assez. D’autres plus discrets, comme Jean d’Ormesson, tentent le coup plus subtilement. Loin des bateaux de combat et des fusils d’assaut, il a incarné le rôle de Mitterrand dans Les saveurs du palais, aux côtés de Catherine Frot. Doux, sage, mais pas crédible. Il était pourtant proche du but. Virginie Efira, ancienne animatrice de télévision, a saisi cette seconde chance avec plus d’audace et fait désormais partie des actrices françaises les plus « bankables ». Les humoristes, certainement plus attendus, sont nombreux à baigner dans le cinéma. Des bêtes de scène avec la plupart du temps des formations de comédien en poche. Forcément, le risque est moins élevé. Et pour certains, le pari fonctionne, Omar Sy et son rôle mémorable dans Intouchables en première ligne. D’autres tâtonnent plus subtilement le terrain. Dans son dernier film Amours et turbulences, Nicolas Bedos, fils de Guy, s’essaie au 7e Art avec moins d’aisance. Comme quoi, une gueule d’ange et un bagou, ça aide parfois.

Ariane Riou


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.