Thomas Simonian
Thomas
Simonian

Ces répliques devenues cultes

« C’est à moi que tu parles ? » Quand Robert De Niro, la mâchoire serrée et le regard glacial, décroche cette réplique dans le désormais culte Taxi Driver, il n’imaginait certainement pas que la question deviendrait culte. Tellement culte, que Vincent Cassel l’a reprise à son compte, quelques années plus tard, dans le film La Haine. Une réplique, deux films, deux scènes mythiques. Voilà la force des répliques cultes.

 

Elles sont le refrain des repas de famille, la rengaine des fous rires entre amis, la répartie des cinéphiles accomplis. Prenez par exemple une journée à la montagne. Un beau temps, une paire de skis et des beaux bâtons. Et paf ! La fameuse réplique du « planter de bâton » du moniteur des Bronzés font du ski fait irruption. Et pas une seule fois. Car c’est ça la beauté de ces répliques : elles n’ont pas de date de péremption. On les utilise à tue-tête, sous la neige ou sous la pluie, de jour comme de nuit.

 

Quel scénariste pourrait deviner que la phrase qu’il a inventée un jour comme un autre est aujourd’hui celle de toute une génération ? Parfois même le slogan d’une vie. Car pour trôner au rang des répliques mémorables, que dis-je, cultissimes, plusieurs ingrédients sont nécessaires. Une bonne réplique culte doit être percutante. « Son nom c’est Juste, Juste Leblanc », explique Thierry Lhermitte à Jacques Villeret dans Le dîner de cons. Le jeu de mot est ingénieux. L’humour, c’est le bon plan réplique culte. « Vous voulez un chewing-gum Emile ? », demande Chantal Louby, la mine écoeurée, dans La Cité de la peur. Coup de poing humoristique.

 

Parfois, c’est le personnage qui donne à la phrase toute son essence. « Je suis ton père ». La voix rauque et lacérée de Dark Vador dans La Guerre des Etoiles est certainement aujourd’hui l’une des plus imitées. Ces phrases font le cinéma. Et la toile en a fait un site : www.cultcut.com Un petit répertoire des répliques et scènes cultes du cinéma. Il suffit d’entrer le nom d’un film ou d’un acteur pour trouver son bonheur. Histoire de prolonger le plaisir une fois encore. Ou de peaufiner ses imitations.

 

Ariane Riou

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.