Yoann Rault-Wita
Yoann
Rault-Wita
Militant pour les valeurs de droite

Aymeric Caron, le poney du PS qui se rêvait en pur-sang du journalisme !

(…) Aymeric Caron ? Je ne vois pas du tout d’qui tu m’parles. Mais si, le mec qui a remplacé Zemmour et Naulleau chez Ruquier ! Oh ne m’en parle pas, depuis qu’les deux sont partis je regard’ même plus… surtout pour voir la Pulvar et compagnie (…)

 

Souvenez-vous ces soirées d’hiver où après un délicieux repas entre amis, vous rentriez chez vous pour écouter le divin Eric Zemmour et le piquant Eric Naulleau, un juste équilibre de connaissance, de répartie, de journalisme et d’humour. Oui mais ça c’était avant !

Après la (trop longue) période Audrey Pulvar où la gauche caviar venait nous donner ses leçons de morale en portant des lunettes à 12 000 euros de la «Maison Bonnet», place à la gauche hargneuse et dégoulinante de stéréotypes.

Diplômé de l’école de journalisme de Lille, Caron a connu un parcours classique entre missions en Chine et collaborations plus ou moins longue pour TF1, LCI, France 3, Capa, iTélé ou Europe 1. Ce végétarien aux crocs bien aiguisés, militant de la gauche-bobo-bien-pensante, repéré par Ruquier après avoir violemment interrogé Nadine Morano n’a qu’un leitmotiv : dévorer la droite !

Souvenez-vous, ce soir-là, l’invité politique était Jean François Copé venu présenter son livre : «Manifeste pour une droite décomplexée». Du rêve en barre pour Caron…

Ce fut le festival international du cliché stupide avec en maître de cérémonie ce bobo-militant !

Attaquant Jean-François Copé sur le racisme anti-blanc, Caron avance « Comment peut-on dire que le racisme anti-blanc existe puisque seuls 16% des Français reconnaissent qu’il existe? » Et d’une !

Quelques minutes plus tard, s’en prenant à la couverture du livre, Caron avance que « c’est forcément un appel du pied au FN teinté de racisme puisque ce sont des drapeaux français qui apparaissent ». Et de deux !

Oui, chers contribuables, pour ce journaliste grassement payé avec vos impôts, à une heure de grande audience sur le service public, le drapeau national est obligatoirement assimilable au FN ! Pauvre France…

Quelques semaines plus tard, c’est au tour de Michèle Tabarot. Invitée en tant que Secrétaire Générale de l’UMP, Caron passera plus de vingt minutes à l’interroger, avec la rage qui le caractérise, sur l’héritage politique de son père.

Caron est un roquet, un de ces petits chiens haineux qui aboie pour rien. Son objectif, faire du buzz. Sa gloire, passer dans le zapping de Canal +. Et pourtant, Monsieur Caron est journaliste mais pas n’importe quel journaliste : il est journaliste sur le service public.

C’est au frais du contribuable qu’il se paie la classe politique sur le plateau de Ruquier mais pas n’importe quelle classe politique. Quand Monsieur Caron reçoit Vincent Peillon alors ministre de l’Education Nationale, pas question de parler plus fort que le maître. Monsieur Caron enfile son costume de parfait militant socialiste et pousse le ministre dans ses retranchements avec des phrases du style «Je voudrais revenir sur la difficulté de votre poste». Impressionnant !

Caron est à gauche, bien à gauche. C’est-à-dire qu’il est prétentieux, qu’il devient sectaire, qu’il est toujours sûr de lui, imbu de sa personne. Il pose les questions et n’attend jamais les réponses car ses questions sont pour lui des affirmations.

Il enchaîne les amalgames, développe ses petites phrases, il stigmatise à outrance. Ayant perdu les valeurs même du journalisme, Monsieur Caron est aujourd’hui l’un des militants socialistes les mieux payés.

Qui de mieux pour parler d’Aymeric Caron que son prédécesseur. Je vous laisse écouter Eric Naulleau…” Soit Aymeric Caron n’était pas dans un bon soir, ce qui arrive à tout le monde, soit il considère que l’agressivité, façon roquet enroué, peut remplacer non seulement le talent, mais aussi le travail, et c’est un mauvais calcul. (…) Durant tout notre « échange », je ne pouvais m’empêcher de penser : quel formidable candidat il ferait pour « Qui veut épouser mon fils ? » Voilà qui est dit !

 

 

Yoann Rault-Wita

 Militant pour les valeurs de la droite

 

 


2 COMMENTAIRES SUR Aymeric Caron, le poney du PS qui se rêvait en pur-sang du journalisme !

  1. manu dit :

    Oulala mais faut consulter mon pauvre gars !!!
    en, même temps pour mettre en avant coppé faut avoir un sacré pb psycho …. bon retournez lécher vois chiottes car ça doit être ça votre pb de langage et d’argumentaire stupide.

  2. Marie-Anne Lavit dit :

    BRAVO !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.