Philippe David
Philippe
David
L'esprit libre

Attentats: Les Français ont été formidables, les politiques ont été lamentables…

 

Une marée humaine comme la France n’en avait plus connu depuis la libération avec un nombre de manifestants estimé à plus de quatre millions. Des cortèges aussi immenses que dignes tant dans les grandes agglomérations que les petits villages. De Dunkerque à Perpignan et de Brest à Strasbourg mais aussi à Papeete, Nouméa ou Mamoudzou, ces terres françaises du bout du monde, le peuple est descendu dans les rues. On est aussi battu le pavé partout dans le monde : de Montreal à Sydney, de Rio de Janeiro à Tokyo et de Stockholm à Johannesbourg. La preuve qu’il n’y a pas que les français qui ont été indignés par les tueries de Charlie Hebdo et d’Hyper Cacher la semaine dernière. Cette magnifique mobilisation mondiale contre la haine, le terrorisme, la barbarie et l’obscurantisme fera date. Elle fera encore plus date en France puisque c’est notre pays qui a été frappé deux fois en plein cœur et que c’est dans les rues de Paris que s’est déroulée, pour la première fois de l’histoire, une manifestation regroupant cinquante-six chefs d’état et de gouvernement battant le pavé bras dessus bras dessous. Dans ces moments de douleur et de solidarité, les français ont comme toujours dans les grandes occasions été formidables mais malheureusement la classe politique a été lamentable. Dès les prémices de cette manifestation, la récupération politique était visible avec le Parti Socialiste qui distribuait les invitations selon ses critères de respectabilité, Julien Dray et François Lamy se prenant pour les arbitres des élégances ou les ordonnateurs des bonnes manières, comme vous voudrez.

“c’est notre pays qui a été frappé deux fois en plein cœur”

Signifiant à Marine Le Pen qu’elle n’était pas la bienvenue, alors que François Hollande l’avait invitée à l’Elysée, celle-ci préféra aller manifester à Beaucaire plutôt qu’à Paris alors que sa place aurait bien évidemment été dans la capitale. On imagine mal en effet le service d’ordre expulser la chef de file du parti étant arrivé en tête lors de la dernière élection nationale alors qu’il s’agissait d’une manifestation d’union nationale. Du côté de l’UMP, ce ne fût guère mieux puisque les images montrant Nicolas Sarkozy se faufilant pour atteindre le premier rang alors que le protocole, strict pour l’occasion, le cantonnait à l’arrière montrent que pour l’ancien Président de la République l’important n’était pas de manifester mais d’être sur la photo. Si pour une fois les chiffres des manifestants ne différaient pas selon les organisateurs et la préfécture de police de Paris, celui du défilé des personnalités, lui, variait puisqu’il y avait 56 chefs d’état selon les organisateurs, 57 selon Nicolas Sarkozy… Sans oublier Olivier Besancenot qui, dès l’annonce du défilé, annonçait qu’il n’y serait pas pour ne pas manifester aux côtés de François Hollande et de Nicolas Sarkozy tandis que des ennemis comme Mahmoud Abbas et Benyamin Netanyahou ou comme Sergueï Lavrov et Petro Porochenko mettaient leurs divergences de côté pour montrer leur solidarité au peuple français…

Oui, dans ces moments douloureux les français ont vraiment été formidables. Dommage que leur classe politique n’ait pas été, comme souvent, à la hauteur…

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.