DorianDreuil
Dorian
DREUIL
Conseil d'administration Action contre la faim. Délégué à la vie associative.

Agir ici pour aider là-bas

Parfois, il suffit d’une photo, d’une image pour s’indigner. Mais que reste-t-il de l’indignation quand le journal télé se termine ? Quand la photo n’apparaît plus sur notre fil d’actualité ? Quand le quotidien reprend ses droits ? Quand les plus vulnérables retombent dans la misère et l’oubli ?

Alors, face à une catastrophe naturelle, une guerre, au désespoir de milliers de personnes, que faire ? Rendre vie aux mots d’Albert Camus: « La vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent. »

Tout le monde ne peut pas partir sur le terrain et devenir un professionnel de la solidarité internationale. Mais tout le monde peut s’engager depuis sa ville, sa région, son pays. S’engager, c’est avant tout chercher le moyen de faire, avant la raison de ne pas faire. Une organisation humanitaire fonctionne autour de deux piliers : un exécutif professionnel et un associatif bénévole. Voilà la particularité du modèle humanitaire français.

Forte d’un réseau de 35 délégations départementales, Action Contre la Faim permet à tous de rejoindre l’action humanitaire et de devenir des acteurs de la solidarité internationale ici, en France. Tout au long de l’année, c’est plus de 750 bénévoles qui donnent de leur temps aux côtés d’ACF. Ces citoyens participent à l’action humanitaire au plus près de leurs compatriotes. Les délégations départementales, comme il en existe une à Toulouse, doivent être comprises comme des véhicules permettant à tout un chacun de faire partie d’ACF.

 “ Devenir bénévole c’est rejoindre ces héros anonymes qui font vivre l’idée d’agir ici pour aider là-bas.”

L’intervention humanitaire doit être pensée comme une chaîne humaine. Ab initio, se trouvent les bénévoles en France et au dernier maillon, le terrain, la mission et les bénéficiaires ; deux maillons soutenus par le siège de l’association, maillon central. Les ONG fonctionnent selon un tandem exécutif-associatif et reposent sur l’engagement. Agir, c’est refuser de rester spectateur. C’est ne pas accepter la fatalité, se lever contre l’indifférence et rejoindre les acteurs qui se réassemblent autour d’une cause, qui nous unit plus qu’elle nous divise. Au rendez vous de l’histoire, nous sommes jugés sur nos actes, notre comportement vis à vis des drames auxquels le monde doit faire face. Les associations et les citoyens n’y échappent pas, nous avons un devoir de responsabilité, un devoir d’action.

En devenant bénévole, vous faites résonner les vers de Tennyson, « et si nous avons perdu cette force qui autrefois remuait la terre et le ciel, ce que nous sommes, nous le sommes, des cœurs héroïques et d’une même trempe. Affaiblis par le temps et le destin. Mais forts par la volonté de chercher, lutter, trouver, et ne rien céder. »

En devenant bénévole, vous devenez un citoyen humanitaire, réhumanisé, engagé au service de ses frères humains pour, ensemble, rendre le monde meilleur.

En devenant bénévole vous rejoignez les rangs de ces héros anonymes qui font vivre cette incroyable idée, d’agir ici pour aider là-bas.

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.