Jean-christophe Nef
Jean-christophe
Nef
Quincaille culture a aimé

Révélations musicales et thriller

L’automne arrive doucement après cet été indien… Un disque et un film ont retenu mon attention cette semaine :

« Shake Shook Shaken » est le dernier disque du groupe The Dø. Un disque qui correspond à son titre, un disque qui secoue ! (‘’Shake’’ : secouer, en anglais) The Dø est resté dans nos mémoires grâce à un énorme tube, il y a quelques années, « On My Shoulders ». Aujourd’hui, cet album annonce un changement de style du groupe qui passe à une électro-pop moderne. Un disque qui prouve encore la (très) bonne santé de la scène pop française ! Un album que l’on pourrait qualifier de « jubilatoire » tant le plaisir est grand à son écoute !

« Gone Girl » est un film de David Fincher. Ce cinéaste a déjà une filmographie étonnante : « Alien 3 », « Seven », « The Game », « Fight Club », « Panic Room », « Zodiac », « L’Étrange histoire de Benjamin Button », « The Social Network ». Il a aussi été à l’origine de la série télévisée « House of Cards ». Une filmographie assez cohérente qui fait de David Fincher le cinéaste des angoisses, des peurs et d’une certaine forme de fantastique. Dans ce dernier film, il choisit une histoire beaucoup plus classique, une histoire policière. Le jour du cinquième anniversaire de son mariage, un mari, joué par Ben Affleck, découvre que sa femme a disparu… Rapidement, il est désigné comme principal suspect de cette disparition, voire du meurtre de sa femme, par les enquêteurs mais surtout par les médias.

« On pense souvent au grand maître Hitchcock »

Sans révéler la fin, le film est fait de rebondissements et de coups de théâtre comme dans les meilleurs thrillers ! On pense souvent au grand maître Hitchcock et à ses héroïnes, blondes et manipulatrices… Ben Affleck est parfait dans ce rôle de mari déstabilisé par les mensonges, qui a bien du mal à reprendre le fil de l’histoire. Son personnage est d’ailleurs beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît à première vue… Hélas, si le film a ses qualités, il a aussi quelques défauts : pour commencer, sa longueur - plus de deux heures et demie ! -, et puis des baisses de rythmes flagrantes. Malgré cela, « Gone Girl » reste un des bons films de cette rentrée…

À noter sur vos agendas, le Festival les inRocKs Philips qui aura lieu au Bikini (à Ramonville) les 17 et 18 novembre prochains. Toulouse n’ayant toujours pas de festival de musique, contrairement à toutes les villes de sa taille (!), celui-ci est donc un évènement ! Au programme :

Le lundi 17 novembre : Palma Violets + Parquet Courts + The Orwells + Benjamin Booker

Le mardi 18 novembre : Ágseir + Baxter Dury + The Acid + Nick Mulvey

 

On the web : www.quincailleculture.wordpress.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.