[Dossier] Les solutions de la semaine

Par Léa Maarek

Les jeunes, égoïstes ?

 © Fres festival
© Fres festival

Accueil du public, billetterie, cuisine, montage/démontage des scènes, régie son et lumière… Plusieurs postes sont mis à disposition des jeunes lors de festivals culturels. L’association la Bénévolante les recense puis fait le lien entre organisateurs d’événements et jeunes toulousains en quête d’expérience. L’objectif est de favoriser l’accès à la culture, l’entraide et le don de soi, en participant à un projet collectif. De quoi toucher à différents domaines, rendre service et casser le cliché du jeune qui ne pense qu’à lui.

www.labenevolante.org

 

Les jeunes, tous passifs ? 

Sofiane Akerbib, un jeune entrepreneur toulousain déjà gérant de plusieurs entreprises, vient d’ajouter une corde à son arc en lançant une application. « Jobextra » met en lien restaurateurs et mains-d’œuvre et permet d’embaucher à la dernière minute. Les candidats qui veulent être, par exemple, serveurs ou barmans n’ont qu’à remplir un profil et une liste de critères. Si une entreprise est intéressée, ils reçoivent une notification directement sur leur portable. Une sorte d’application de rencontre professionnelle. Un avantage aussi pour les restaurateurs qui n’ont plus besoin de passer de nombreux coups de fil pour trouver quelqu’un prêt à dépanner.

L’application Jobextra est disponible sur l’App Store et Google Play

 

Les jeunes, des geeks asociaux ? 

Entre start-up et applications, certains «  geeks » ne manquent pas d’idées pour améliorer le quotidien des Français. Et ils ne restent pas tous plantés derrière leurs écrans d’ordinateur. C’est le cas par exemple de Quentin, un infirmier qui s’est lancé dans l’aventure. « J’ai grandi dans la culture geek, je peux porter des tee-shirts Star Wars, j’aime jouer à la console… mais cela ne m’empêche pas d’être créatif ». Lors d’un déménagement, il a pensé à mettre en place une application pour ne plus jeter de mobilier encore utilisable. Ruecup permet de géolocaliser les objets abandonnés dans la rue. Si des personnes sont intéressées, elles peuvent donc facilement venir les chercher.

L’application Ruecup est disponible sur Android

 

Les jeunes, tous des « Tanguy » ?

©Valerie Hinojosa
©Valerie Hinojosa

Le site internet « Yestudent » permet aux étudiants de s’entraider pour trouver des logements à bas prix n’importe où dans le monde. Le principe du site est simple : l’internaute trouve un logement puis rencontre un hôte qui l’accueille et le guide dans sa nouvelle ville. Cette initiative a deux objectifs : permettre aux étudiants de gagner de l’argent en partageant leur logement et faire des rencontres à travers le monde. Une soif d’aventure loin du cliché des jeunes attachés au confort et à leurs petites habitudes.

www.yestudent.com


A lire aussi : La face clichée des jeunes

A lire aussi : Et si la jeunesse n’allait pas si mal que cela ?

A lire aussi : Shannon Picardo, jeune et boss à la fois

A lire aussi : Les bons plans de Vincent

A lire aussi : Fac de médecine : option entraide



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.