Une crèche fermée par la préfecture pour dysfonctionnements

CrecheÀ la suite des constats établis par le service de protection maternelle et infantile du Conseil départemental, de la caisse d’Allocations familiales ainsi que par les services de la mairie de Toulouse, et après deux injonctions de remédier aux dysfonctionnements, le préfet de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, préfet de la Haute-Garonne, a décidé de fermer, pour une durée de trois mois, la crèche « Les Petits Jardiniers ».
Cette décision a été prise dans l’intérêt des enfants, considérant en particulier que la rotation continue et permanente des personnels ne permet pas aux enfants de bénéficier de l’encadrement stable et affectif qu’exige leur jeune âge. Par ailleurs, il apparaît nécessaire de clarifier les rôles de chacun dans le fonctionnement de la crèche. Cette mesure conservatoire doit permettre à la structure de mettre son fonctionnement en conformité avec la réglementation relative aux établissements d’accueil de jeunes enfants. Cette décision a été prise au terme d’une procédure contradictoire après que les responsables de la crèche, les salariés et nombre de parents d’enfants fréquentant la crèche ou l’ayant fréquentée ont été reçus et entendus.
La crèche, pendant les trois mois de fermeture, sera évaluée dans son fonctionnement par les services du Conseil départemental. Elle ne pourra réouvrir qu’à l’issue d’une vérification de mise en conformité de l’établissement, et dans l’hypothèse d’une réouverture, fera l’objet de contrôles réguliers.
Afin de prendre en compte le temps nécessaire à la réorientation des enfants accueillis actuellement dans la crèche, cette fermeture prendra effet le 30 mai 2016. D’ici au 15 mai, un rendez-vous est proposé à chaque parent. Pour ce faire, un courrier individuel, dans lequel un numéro de téléphone est mentionné, leur sera adressé pour convenir d’une date. Ce rendez-vous a pour objectif de préciser leur besoin de garde et de trouver la solution la mieux adaptée à leur situation.
Les salariés pourront quant à eux bénéficier également d’un entretien. Ils recevront un courrier dans les mêmes délais mentionnant un numéro de téléphone dédié.
L’ensemble des services de la petite enfance de la Mairie de Toulouse, du Conseil départemental, de la CAF ainsi que la direction départementale de la cohésion sociale sont à la disposition des parents pour répondre à leurs questions sur l’accompagnement qui leur sera proposé.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.