Quoi de neuf à Sciences Po Toulouse ?

IMG_9854Depuis 1948, Sciences Po Toulouse offre une formation pluridisciplinaire en sciences sociales de très haut niveau aux futurs cadres supérieurs des secteurs public, privé et associatif. Le Diplôme confère ainsi le grade de master, au terme d’une formation en cinq ans adossée à une recherche scientifique de haut niveau. Doté de 9 millions d’euros de budget annuel, l’Institut d’études politiques de Toulouse accueille plus de 1600 étudiants en formation initiale et continue. Etablissement public d’enseignement supérieur et de recherche, il est partie prenante d’un réseau de sept IEP à concours d’entrée communs : Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Rennes, Saint-Germain-en-Laye, Strasbourg, Toulouse. Ouvert à l’international, l’établissement est reconnu pour son engagement dans la promotion de la diversité sociale et de la démocratisation. Il axe son développement autour de l’excellence de sa recherche grâce aux deux laboratoires qui lui sont rattachés, le LEREPS (économie) et le LaSSP (sciences sociales et politiques). Une insertion professionnelle en progression constante et l’essor des relations avec le milieu économique sont également des objectifs stratégiques pour l’Ecole. Le secteur privé constitue le premier employeur des diplômés, avec 55 % des recrutements. L’accès au premier emploi atteint les 100 % dans les 2 années suivant le diplôme, dont 57 % dans les 6 premiers mois. L’IEP est dirigé depuis la rentrée 2010 par Philippe Raimbault, Professeur agrégé de Droit public, diplômé de Sciences Po Toulouse (promotion 1995), réélu pour 5 ans en avril 2015.

NOUVEAUTES ET PROJETS

Un projet de déménagement dans un bâtiment localisé en bord de Garonne, sur le quai Saint-Pierre, a été mis en place dès l’année universitaire 2012/2013. Le refus du permis de construire lié à l’opposition de la Mairie de Toulouse en juillet 2014 a contraint l’établissement à concevoir rapidement avec l’université d’association, l’Université Toulouse 1 Capitole, un nouveau projet. Ce dernier s’est concrétisé en juillet 2015 par la signature d’une convention d’occupation des locaux selon laquelle Sciences Po Toulouse sera hébergé à la Manufacture des Tabacs à compter de septembre 2018. Depuis juillet 2011, l’établissement reste en effet soumis à d’importantes contraintes de sécurité, contraintes rendant nécessaire son déménagement. Des travaux ont été engagés durant les étés 2013 et 2014 pour limiter ces contraintes et notamment la présence d’agents de sécurité aux heures d’ouverture.

De même, Sciences Po Toulouse et la Universidad Complutense de Madrid projettent pour la rentrée 2017 de créer une filière intégrée franco-espagnole permettant à des étudiants de l’IEP de suivre des cours en Espagne et à des étudiants espagnols de se rendre en France pour suivre des semestres d’enseignement afin d’obtenir à la clef un double diplôme. Cette initiative fait écho à la mise en place en 2015 d’un Master délivré par 3 Etats et entièrement à distance sur les enjeux du tourisme culturel de demain (« MIRO ») en partenariat avec les universités de Majorque, Andorre et Paris VI, l’Université de Perpignan Via Domitia. Les étudiants de Sciences Po Toulouse peuvent intégrer cette formation en parallèle de leurs études après leur 3ème année et obtenir un double diplôme.

De plus, A la rentrée 2016, Sciences Po Toulouse lancera sa boutique d’objets dérivés, sur le modèle de ce que pratiquent les grandes universités internationales. Il sera possible pour les étudiants, diplômés, enseignants, personnels et pour le grand public, d’acquérir via un site de vente en ligne des objets siglés, renouvelés par collection (mugs, stylos, vêtements, etc).

Parmi les nouveautés, une année de césure pour développer son projet professionnel : création d’entreprise, service civique, volontariat international, etc. Sciences Po Toulouse met en place un dispositif de césure entre la 4ème et la 5ème année à compter de la rentrée 2016. Ce dispositif permettra à une vingtaine d’étudiants chaque année, après présentation d’un dossier et pendant une année universitaire, d’effectuer un stage, un Service Civique, un Service Volontaire Européen ou International en entreprise ou en administration, ou d’être embauché en CDD ou en CDI, de réaliser une formation disjointe du diplôme de l’IEP, un projet de création d’entreprise dans le cadre du dispositif de « l’étudiant-entrepreneur ». Le bénévolat est exclu du dispositif.

Sciences Po Toulouse a également mis en place depuis la rentrée 2015 une nouvelle formation « Passeport pour l’insertion professionnelle ». L’objectif de cette formation est de favoriser l’insertion professionnelle de nos jeunes diplômés en leur permettant de réaliser un stage de pré-embauche ou de compléter leur expérience professionnelle, tout en suivant des cours à distance leur permettant d’acquérir des connaissances et compétences complémentaires à celles acquises au cours de leur scolarité. Le but principal de ce dispositif étant que le stage débouche sur un emploi et de mieux préparer les étudiants à l’entrée dans la vie professionnelle. L’admission est réservée aux étudiants tout juste diplômés ayant un projet de stage abouti.
Un cycle de 200h de cours à distance leur est proposé dans les domaines suivants :
- anglais professionnel,
- bureautique (perfectionnement),
- modules d’Insertion professionnelle,
- cours sur l’e-réputation,
- management interculturel,
- lutte contre les discriminations et promotion de l’égalité homme-femme dans le monde professionnel.
Pour l’année 2015/2016, 18 étudiants ont suivi ce parcours.

Pour finir, Sciences Po Toulouse confie à ses étudiants de 4ème et 5ème année la réalisation de commandes d’institutions, associations, administrations ou entreprises dans le cadre d’ateliers encadrés par un enseignant référent. Ces ateliers sont spécifiques à chaque parcours de spécialité. L’objectif pédagogique est d’acquérir des compétences et savoir-faire à travers des exercices pratiques afin d’être confronté « au terrain » et au monde professionnel. Cette année, l’un des ateliers des étudiants en 4ème année du Master Expertise de la Décision Publique a porté sur l’optimisation des processus de concertation des projets du SMTC Tisséo, notamment en vue de la concertation qui sera menée pour la 3ème ligne de métro au second semestre 2016. Le groupe d’étudiants a ainsi travaillé sur les processus et dispositifs de décision publique afin de faciliter l’acceptabilité de certains projets. L’étude sera présentée devant des salariés du SMTC Tisséo et des élus le 13 mai 2016.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.