Philippe Saurel : “Je n’ai aucune leçon d’éthique à recevoir du PS !”

XXL Philippe SaurelLe candidat aux régionales et maire de Montpellier, Philippe Saurel, a envoyé ce matin un mail à la presse pour répondre à l’attaque de Martin Malvy lancée dans la Dépêche du midi, concernant la candidature de Régis Cailhol en Aveyron en tant que tête de liste de ”Citoyens du midi”. A noter, que ce dernier est actuellement conseiller régional PS en Midi-Pyrénées… Il se range donc aux côtés du frondeur Saurel.
“L’annonce de la candidature de Régis Cailhol, conseiller départemental d’Aveyron et régional Midi-Pyrénées a provoqué ce matin dans la Dépêche une réaction très maladroite du Président du Conseil régional de Midi-Pyrénées.J’ai toujours été clair avec Martin Malvy et s’il avait été candidat je l’aurais soutenu. Mais voilà, il a choisi de mettre un terme à sa carrière politique.Je propose une nouvelle politique pour une nouvelle région, ouverte à des femmes et des hommes impliqués sur le territoire.Décider de se couper d’un élu de proximité, responsable de son exploitation agricole comme Régis Cailhol, quand on veut conduire une campagne auprès des citoyens, est l’erreur commise par le PS. Elle est significative d’une méthode, marque des partis politiques, celle de refuser une démocratie exemplaire mettant en avant des élus de terrain en leur préférant des clients, « parents »  ou apparatchiks tenus par des « petits arrangements » entre amis.

L’alternative Citoyens du Midi permet à ceux qui veulent changer le système, citoyens, élus en rupture des partis et maires de communes de se rassembler et d’agir.

L’erreur des socialistes est de croire qu’eux seuls peuvent être la Solution. L’annonce de la création en rajout de la loi du poste de président-délégué, contre lequel je me suis insurgé, démontre un manquement certain avec l’éthique. Et dire qu’ils osent donner des leçons !

En décembre, le principal danger sera le FN, parti de l’extrême. La liste des Citoyens du Midi, en rassemblant tous ceux qui ne se retrouvent pas dans les partis traditionnels et qui veulent que cela change, sera la meilleure offre politique pour résister au FN et défendre non pas des postes mais des valeurs, celles de la République.”



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.