Manifestation de samedi à Toulouse : Les commerçants et leurs porte-paroles se mobilisent

La Fédération des commerçants de Toulouse Hyper-Centre et la CCI de Toulouse condamnent fermement les débordements de la manifestation organisée samedi après-midi à Toulouse. Réunis ce matin à la Préfecture, ils ont sensibilisé la puissance publique sur l’extrême gravité des dégâts directs et indirects subis. Les Parties ont décidé d’agir sur trois plans : prévenir, réparer et rassurer.

« Le droit de manifester est constitutionnel mais l’acharnement et la violence sont inacceptables ». Par la voix d’Alain Di Crescenzo, c’est toute la communauté économique qui a condamné durement les incidents de samedi après-midi dans l’hyper-centre toulousain. Dès dimanche, il a été convenu avec le Préfet Mailhos d’organiser ce lundi une réunion de travail avec la CCI de Toulouse, sa commission Commerce et la Fédération des associations de commerçants de l’hyper-centre. La CCI de Toulouse a également reçu le soutien de la secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire, Madame Carole Delga, et les Parties présentes ont bâti un plan d’action en trois points : prévenir, réparer, rassurer.
Prévenir le renouvellement de ce genre de violences par une concertation entre la Préfecture et les acteurs économiques avant toute manifestation à risque.
Réparer les dégâts subis par les commerçants, en étant avec eux pour l’état des lieux, les relations avec leurs compagnies d’assurance et la mobilisation de fonds publics prévus pour indemniser les préjudices liés aux manifestations (dégradations et perte d’exploitation) : le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc et Alain Di Crescenzo avaient déjà sollicité en ce sens le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve à l’issue des manifestations de novembre et décembre derniers.
Rassurer les commerçants en étant à leurs côtés et en sensibilisant les services de l’État à leurs difficultés. Mais, ajoute Philippe Léon (Président de la Fédération des associations de commerçants hyper-centre), « il faut aussi communiquer à destination des consommateurs pour qu’ils ne désertent pas le centre-ville toulousain. La répétition des manifestations violentes risquent de ruiner notre commerce ».
A l’issu de la réunion de ce matin, les Parties présentes ont remercié les services de l’État pour l’écoute attentive qu’ils ont trouvée tout en rappelant qu’ils restent vigilants.

www.toulouse.cci.fr



UN COMMENTAIRE SUR Manifestation de samedi à Toulouse : Les commerçants et leurs porte-paroles se mobilisent

  1. Grey Area dit :

    “Prévenir le renouvellement de ce genre de violences par une concertation entre la Préfecture et les acteurs économiques avant toute manifestation à risque”
    Cela ne dérange personne de soumettre le droit de manifester ces opinions qui est un droit de l’Homme inscrit dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et dans la Constitution Française, à une concertation entre commerçants et préfecture ?
    Nous ne sommes donc plus “tous Charlie” et il n’y a plus “d’esprit du 11 janvier” ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.