Ligue des Droits de l’Homme : priorité à l’action militante

Jean François Mignard, le nouveau secrétaire général national de la LDH en dialogue avec les jeunes. ©DR
Jean François Mignard, le nouveau secrétaire général national de la LDH en dialogue avec les jeunes. ©DR

Après le congrès national du Mans qui a vu l’élection d’une femme à sa présidence, Françoise Dumont, la délégation Midi Pyrénées de la Ligue des droits de l’Homme tenait sa réunion régionale à Tournefeuille ce samedi.

Salués par Claude Raynal, le sénateur-maire de Tournefeuille, autour de Jean Claude Pilet délégué régional, les délégués des sections des huit départements de Midi-Pyrénées ont fait le bilan des actions menées cette année. Dans les semaines qui viennent, la LDH sera au festival “résistance” de Foix, écosystème de Gignac et aux rencontres cinéma de Gindou.

Le nouveau secrétaire général de la LDH, le toulousain Jean François Mignard, définissait à grands traits les axes de travail prioritaires de la Ligue des Droits de l’Homme, défense des libertés fondamentales et travail militant autour des valeurs de la République : « Après les événements dramatiques de janvier, plus que jamais il y a urgence à échanger avec les nouvelles générations pour qu’elles puissent porter et mettre en œuvre ces valeurs ».

La parole aux élèves

Isabelle Boucher et François Dumas de la section de Colomiers Ouest Toulousain, ont fait partager aux représentants régionaux, leur expérience originale menée depuis fin janvier : la Ligue des Droits de l’Homme “en résidence” dans les établissements scolaires. En commençant par le collège Vauquelin de Toulouse, quarante-deux classes,  du CM1 à la terminale de lycée, ont été rencontrées depuis six mois, par une vingtaine de militants locaux.

La parole aux élèves, c’est le maitre mot de ces rencontres qui privilégient dans le cadre de la classe, l’expression des jeunes et la confrontation des points de vue afin de retrouver l’essentiel du “bien vivre ensemble”. La tolérance, la laïcité, la place des religions, croire et savoir, une société juste, autant de thèmes qui ont passionné les plus de 1000 élèves rencontrés en six mois. C’est cette expérience qui va être étendue l’an prochain, en accord avec les responsables de l’éducation nationale de l’académie de Toulouse. Les sections régionales de la ligue des Droits de l’Homme se sont donné pour objectif de renforcer leur potentiel militant pour faire face à ces objectifs.

Contact : ldh-colomiers@orange.fr



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.