Lettre ouverte aux Toulousains par le comité de soutien à La Dynamo

La Dynamo fermera ses portes à la musique amplifiée le 31 mars 2015. Date d’ouverture de l’hôtel au-dessus du 6 rue Amélie. Les acteurs de la scène locale l’ont montré et crié à l’occasion de trois soirées de soutien : « La fermeture de cette salle aux musiques amplifiées serait une catastrophe pour les artistes, le réseau associatif alternatif et un public amateur de la nouvelle scène locale, nationale et internationale ». Cette salle de musiques actuelle en hyper centre est aujourd’hui au cœur du renouveau musical à Toulouse. La dynamo est fière de ces groupes toulousains qui s’exportent et qui ont été parmi les premiers à soutenir la dynamo depuis l’annonce de sa fermeture parmi lesquels : Cats on Trees, Big Flo & Oli, ou encore Scarecrow pour ne citer que ces trois-là. Il faut dire aussi que ce sont les premiers à avoir vécu l’importance d’un tel lieu à Toulouse, à connaitre aussi l’importance d’une scène pour Toulouse accessible à sa jeunesse créatrice. La question de la Dynamo, des emplois en danger, du futur d’Ali, Yannick, Mathieu, Marjorie, Jeremy, Steph ou encore Johanna trouvent écho dans un questionnement sur la place des musiques dans notre ville. Quelle place pour quelle ambition dans une ville qui il y a peu candidatait comme capitale culturelle européenne ? Quelle place les toulousains et ses représentants laisseront à ce réseau de salles à la merci, entre autres, d’un nouveau voisin ? Le comité de soutien « Ma Dynamo dans ma ville » a rencontré à plusieurs reprises avec l’équipe de la Dynamo la mairie. Bien qu’aucun engagement n’ait été pris, Mr Francis Grass et Mme Marie Dequé se sont montrés volontaires et sont engagés à être des « facilitateurs » dans ce dossier… une fois que nous aurions trouvé un lieu pour accueillir la dynamo. La Dynamo cherche depuis maintenant plusieurs mois un nouveau lieu. Cette recherche s’inscrit dans une volonté de montrer que la salle et son équipe veulent travailler en bonne intelligence avec les toulousains et ses élus. Il aurait été possible d’attendre l’ouverture de l’hôtel et d’aller à la confrontation. Cette solution n’a jamais été envisagée. La Dynamo souhaite s’inscrire dans une politique culturelle durable et envisager avec la scène locale une vraie stratégie de développement. Les recherches qui, à ce jour se poursuivent toujours, rencontrent un très bel accueil de la part de toulousains propriétaires de murs susceptibles d’accueillir la dynamo. A l’heure actuelle elles restent malheureusement infructueuses se heurtant à une législation en matière de débit de boissons mal adaptée à ce type d’activité mettant dans le même « panier » un bar/tabac de quartier ayant toute sa place dans la ville et une salle de spectacle. L’appel que nous lançons aux toulousains s’inscrit dans cette démarche : Toulouse est multiple, diverse, dynamique, son centre historique a longtemps été un centre commerçant et industriel, la dynamo actuelle accueillant alors la maison SIRVEN réparateur de pompes hydrauliques, moteurs ou vérins,… nous avons tous près de chez nous, dans notre quotidien, près de notre lieu de travail, dans nos divers trajet ou dans nos ballades citadines très certainement et sans même le savoir, un lieu au cœur de Toulouse, ouvrez grands vos yeux et vos oreilles et faites nous remonter vos propositions, le temps presse ! Aujourd’hui la Dynamo est en recherche d’un nouveau local, et très vite, peut-être demain, aura-t-elle besoin du soutien des toulousains et de ses élus pour s’installer et travailler comme avant pour la scène locale et ses artistes. Maintenant et avant que les portes ne se ferment, rejoignez « Ma Dynamo dans ma ville ».

 

Contribution et soutien : madynamodansmaville@gmail.com https://www.facebook.com/MADYNAMODANSMAVILLE

 



UN COMMENTAIRE SUR Lettre ouverte aux Toulousains par le comité de soutien à La Dynamo

  1. Bruno dit :

    Laissez-nous la Dynamo!
    Tout ça pour laisser un autre hôtel de passe squatter prêt de la gare! Sérieusement!
    C’est la 3ème ou 4ème ville de France et une des premières villes étudiantes, et vous voulez virer la seule salle de concert qui soit vraiment en centre-ville!
    Et après vous prétendez lutter contre l’alcoolémie au volant… Bref encore des choix qui se font à l’encontre du bon sens, une affaire de gros sous d’un politicien carriériste qui prostitue la déontologie et le bon sens qui ont du être les siens pour s’assurer une place au Sénat, l’assemblée des gâteux et des pourris parmi les pourris.
    Si vous voulez comparer à Paris, des salles de concert en ville il y en a peut-être 50 réparties dans toute la ville, toutes accessibles par des bus qui déservent toute la banlieue et qui passent toutes les demi-heures.
    Mais ces bus ne sont pas aussi bondés qu’on pourrait s’y attendre, parce que le prix du taxi est 2 fois moins cher qu’à Toulouse! Et on je ne parle pas de je ne sais quelle contrée lointaine!
    Peut-être parce que c’est resté une ville de gauche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.