Les Cliniques Sarrus-Teinturiers et Saint-Nicolas s’agrandissent pour donner naissance à une clinique de pointe

140213_ABC_SARRUS SANI_pers_ext_hd

En 2017, la Clinique Rive Gauche, née du regroupement des Cliniques Sarrus-Teinturiers et Saint-Nicolas, ouvrira ses portes. Avec ce projet, qui représente un investissement de 23 millions d’euros, les cliniques écrivent une nouvelle page de l’histoire médicale du quartier Saint Cyprien, confortent leur position de pôle médical, obstétrical et chirurgical d’excellence et s’affirment comme un acteur économique majeur de Toulouse.

Aujourd’hui, les Cliniques Sarrus-Teinturiers et Saint-Nicolas sont reconnues pour leurs pôles d’expertise au niveau régional. Leur niveau d’activité justifie cette reconnaissance :
• 1er sur l’activité ORL pédiatrique
• 1er sur la stomatologie
• 2ème en maternité
• 2ème sur le cancer du sein
• 2ème sur l’ophtalmologie
• 3ème sur l’activité vasculaire
(source Scope Santé 2014)

Par ailleurs les cliniques figurent régulièrement dans les différents palmarès nationaux de la presse nationale (L’Express, Le Point,…). Le nombre de patients accueillis chaque année (+ de 30 000 en 2014) et l’évolution significative et régulière de leur activité (+ 65% entre 2000 et 2014) font de ces deux établissements des acteurs majeurs du territoire.
Le nouveau bâtiment développera l’offre de services sur ses 8700 m² : davantage de places en chirurgie ambulatoire, de lits en maternité, des blocs opératoires de dernière génération avec une salle hybride,
un laboratoire, le développement d’un pôle de consultations spécialisées… « Notre ambition est d’offrir une qualité de service optimisée à nos patients sur nos pôles d’expertises : obstétrique, néonatologie, ophtalmologie, pathologies cardio-vasculaires, orthopédie, chirurgie vasculaire, chirurgie ORL, chirurgie pédiatrique, pédiatrie, chirurgie digestive, chirurgie gynécologique, chirurgie cancérologique, stomatologie, chirurgie plastique et esthétique… », précise Gérard Reysseguier, directeur général des Cliniques Sarrus-Teinturiers et Saint-Nicolas et de la future Clinique Rive Gauche. « Avec cette extension, les prises en charge seront plus fluides, personnalisées et complètement coordonnées ».
Depuis 1997, la clinique est engagée dans une démarche d’amélioration continue de la qualité :
• spécialisation et technicité des équipes médicales,
• formation et savoir-faire du personnel,
• attention particulière au respect du patient et de ses droits par l’écoute et le dialogue,
• personnalisation de la prise en charge.

Cette exigence, véritable moteur de la stratégie de la clinique a été reconnue à plusieurs reprises :
• La clinique a été certifiée par la Haute Autorité en Santé (HAS) sans réserve et sans recommandation en 2004, 2007 et 2011.
• La clinique fait partie des 30% d’établissements primés dans le cadre du projet national d’incitation à l’amélioration de la qualité.
• La clinique a été primée en 2013 et en 2015 pour ses actions dans le cadre de ”La semaine de la sécurité du patient”.

La future clinique Rive Gauche : un acteur social et économique majeur au cœur de la métropole

« Pour nous, grandir ici était une évidence : plus de 50% de nos patients sont toulousains, notre maternité a fait naître plus de 90 000 petits toulousains depuis sa création et notre mission a toujours été d’apporter un service médical de proximité et de qualité. Partir n’était pas imaginable après 2 siècles de présence. Avec ce projet d’agrandissement nous souhaitons écrire une nouvelle page médicale du quartier, dans la continuité de l’histoire » confie le docteur Philippe Gausserand, président des Cliniques Sarrus-Teinturiers et Saint-Nicolas et de la future Clinique Rive Gauche. « Notre statut de clinique indépendante a rendu ce choix possible et représente un véritable engagement de notre part».
Avec près de 700 personnes impliquées chaque jour sur le site, la clinique est le premier acteur économique du quartier. « Notre choix de rester dans le quartier nous permet de maintenir ces emplois. Si à court terme, nous ne prévoyons pas de recrutement, le développement de nos activités aura un effet positif sur les emplois indirects et le commerce de proximité » précise Gérard Reysseguier. « Nous répondons aussi à notre engagement sociétal en confortant l’avenir de nos salariés qui pour la plupart résident sur le secteur et s’investissent chaque jour pour nos patients ».
Un objectif : rester un acteur prépondérant et indépendant de la médecine moderne au service de la population de la métropole Toulousaine.
Cela se fera par :
• le développement des techniques ambulatoires,
• la mise en place d’un circuit court de prise en charge (Fast Track : moins de 3h entre l’entrée et la sortie du patient),
• l’accompagnement personnalisé des sorties de maternité et le suivi à domicile,
• le développement des interventions en salle hybride (radiologie et chirurgie),
• la mise en oeuvre de techniques alliant le robot et la chirurgie en ophtalmologie (ex : la femtocataracte pour l’opération de la cataracte).

La future Clinique Rive Gauche : un bâtiment moderne et respectueux de son environnement

« Le patient est au coeur de nos préoccupations : répondre à ses attentes, faciliter son parcours de soins, sécuriser son retour à domicile, lui proposer une offre de services globale, un confort de vie optimisé… sont autant d’éléments qui ont guidé notre réflexion » précise le Docteur Gausserand. « Mais ce bâtiment moderne offrira aussi un outil de travail attractif et performant pour les médecins et les salariés ». L’extension permettra un réaménagement global des cliniques. Les accès et les différentes zones ont été pensés et adaptés aux besoins des usagers et des professionnels. L’organisation des flux optimisera la circulation des patients et des soignants.
« Il était essentiel, dès le début de ce projet, de respecter notre engagement sociétal et environnemental dans la continuité de notre implication au sein du Comité de Développement en Santé (CD2S) depuis 2006. Le bâtiment, certifié Haute Qualité Environnementale (HQE), a été imaginé dans cette démarche responsable » souligne Gérard Reysseguier.
Cet ensemble architectural répond parfaitement aux exigences de développement durable par son approche d’écoconstruction et d’écogestion :
• façade avec isolation par l’extérieur, surfaçade en verre sérigraphié, respirante, s’harmonisant avec l’existant,
• panneaux solaires permettant la génération de 60% de l’eau chaude du site,
• intégralité des locaux baignés de lumière naturelle et éclairage à leds dans les pièces, permettant une économie d’électricité de 40%,
• utilisation rationnelle des ressources en eau,
• utilisation de matériaux écoresponsables pour les peintures et les sols.
Le chantier répond aux mêmes préoccupations de respect de l’environnement et des riverains : nuisances sonores et atmosphériques limitées et contrôlées, maintien des cheminements piétonniers et des accès voiture, sécurisation du chantier, tri et stockage des déchets sur le chantier, valorisation de 75% des déchets.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.