Les anti Val Tolosa, toujours inquiets, appellent à manifester

Val Tolosa
Le blocage des travux du lundi 7 septembre dernier sur la RD 82

Le collectif Non à Val Tolosa est toujours dans l’inquiétude, malgré la demande de suspension des travaux du président du Conseil départemental Georges Méric. Les militants prévoient une nouvelle journée d’action.

 

“Suite à notre action de blocage de l’accès au chantier de la déviation de la RD 82 au petit matin du lundi 7 septembre, le collectif a eu la satisfaction de pouvoir lever le camp en fin de matinée en découvrant sur le compte twitter de Georges Méric des messages encourageants.

Que l’on en juge: Audit en cours sur engagements pris par mon prédécesseur. C’est sur cette base que le Conseil Départemental se prononcera dans les prochains mois. Dans attente conclusions audit, j’appelle tous les acteurs à l’apaisement et je demande la suspension immédiate de ces travaux. Pourtant, les jours suivants, le chantier a repris comme si de rien n’était. Et pour bien montrer qui est le patron et qui décide, une autre entreprise a entamé de nouveaux travaux sur une autre parcelle, pour préparer la future base de vie destinée aux engins, matériaux, algecos etc…avec accès grillagé via la D24. Avec l’accord du Conseil Départemental ?

Au vu de ces éléments, nous nous posons les questions suivantes: Le délai de réflexion que s’accorde M. Méric jusqu’à la fin de l’année, doit-il servir à trouver une solution négociée de sortie des engagements antérieurs ou doit-il permettre au promoteur de continuer le chantier en toute quiétude et de nous mettre ensuite tous devant le fait accompli ?

La pression réunie des lobbies du BTP, de la grande distribution, d’élus complices et surtout d’un poids lourd du CAC 40 tel qu’UNIBBAIL-RODAMCO aurait-elle raison de l’intérêt général, celui des citoyens et habitants de notre région ?

Quel poids ont nos élus face aux intérêts financiers d’une multinationale ?

Pour renouveler notre opposition au projet de VAL TOLOSA et pour contrer ces manœuvres, nous appelons à une grande manifestation sur le plateau de la Ménude le samedi 26 septembre à 11h00. En écho aux journées du patrimoine, nous y organiserons des visites guidées du site afin de permettre à tout un chacun de se rendre compte de l’énormité du projet, de la destruction programmée d’un espace naturel précieux à proximité de Toulouse et de la menace de disparition pure et simple de tout un pan de commerces de proximité dans les communes de l’ouest toulousain et du Gers limitrophe.”



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.