L’emploi salarié confirme sa bonne trajectoire en augmentant

Au 4e trimestre 2015, le ralentissement des importations des pays émergents, notamment en Asie, a freiné le commerce mondial, ce qui a pesé sur la croissance des économies avancées. Le PIB progresse cependant de + 0,3 % en France comme dans la zone euro, malgré les conséquences négatives des attentats. L’emploi salarié marchand accélère, notamment grâce à un recours accru à l’intérim.

En Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, l’emploi salarié confirme sa bonne trajectoire en augmentant (+ 0,3 %) pour le cinquième trimestre consécutif. Il est porté par le dynamisme des services aux entreprises et, dans une moindre mesure, des industries de transport et du commerce. La progression de l’emploi est particulièrement prononcée en Haute-Garonne et dans l’Hérault (+ 0,6 % dans chacun de ces départements). À l’inverse, cinq départements de la région (la Lozère, les Hautes-Pyrénées, le Gers, le Lot et l’Ariège) perdent des emplois ce trimestre.

L’activité aéronautique et spatiale poursuit sur sa bonne lancée. Malgré une baisse des commandes ce trimestre, le carnet de commandes d’Airbus s’établit à un niveau historique et représente dix années de production au rythme actuel. Par ailleurs, les prises de commandes continuent d’augmenter fortement pour les constructeurs régionaux de satellites.

Dans la construction, le nombre de logements mis en chantier augmente de 2,4 % ce trimestre contre + 0,5 % pour la France métropolitaine. Sur un an, le nombre de permis de construire accordés dans la région est encore en repli (- 6,2 %) alors qu’il augmente en métropole (+ 3,0 %).

Entre octobre et décembre 2015, la fréquentation hôtelière (en nombre de nuitées) progresse, dans la région, de 2,4 % par rapport au 4e trimestre 2014, alors qu’elle baisse de 1,3 % au niveau national sous l’effet des attentats du 13 novembre à Paris. De même, la fréquentation touristique dans les autres hébergements (résidences de tourisme, villages de vacances,  maisons familiales, auberges de jeunesse…) de la région, est de 6 % plus élevée qu’au 4e trimestre 2014.

Le taux de chômage régional continue ses soubresauts de faible amplitude en baissant de 0,2 point ce trimestre après une hausse de 0,1 point au trimestre précédent. Il s’établit désormais à 12 % de la population active, deuxième plus forte proportion des régions métropolitaines derrière Nord-Pas de Calais-Picardie (12,5 %).



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.