Le cluster Chimie verte a créé une dynamique collective

Conférence Cluster Chimie Verte ©DR
Conférence Cluster Chimie Verte ©DR

A l’occasion de la réception d’une délégation franco-coréenne illustrant les ambitions des entreprises chimiques de Midi-Pyrénées à l’international, le Cluster Chimie Verte revient sur une première année très riche en initiatives.

Ce 19 octobre, le Cluster Chimie Verte, qui regroupe une quarantaine d’entreprises de Midi-Pyrénées engagées pour le développement de la chimie durable, accueille à Toulouse des représentants franco-coréens, illustrant la promotion des échanges bilatéraux entre la France et la Corée du Sud. La délégation souhaitait rencontrer les membres du cluster et leur présenter la zone franche de Gwangyang (GFEZ) dans laquelle se met en place un pôle de recherche et industriel, en particulier dans le domaine de la chimie verte. La région de Gwangyang pourrait en effet offrir aux entreprises de Midi-Pyrénées des opportunités de développement, alors que ce secteur d’activité est l’un des 5 axes de développement prioritaires de la Corée du Sud.
Cette visite illustre le travail mené par le Cluster pour contribuer au développement l’écosystème régional de la chimie verte et à son rayonnement à l’international. Elle est également l’occasion de faire un premier bilan de son action, 18 mois après sa mise en place à l’initiative de l’Union des Industries Chimiques Midi-Pyrénées, avec le soutien de l’État et de la Région Midi-Pyrénées. Depuis janvier 2014, le Cluster Chimie Verte a en effet créé une véritable dynamique autour de ce secteur d’activité, et de nombreuses actions ont été mises en place pour accompagner les entreprises adhérentes :

Information et formation : plusieurs sessions été organisées sur l’innovation, la recherche et les financements européens (Journée sur les programmes européens à l’horizon 2020, Atelier sur les financements avec le CEA TECH et KIC INNO ENERGIE), mais aussi sur la réglementation (Journée biocides en 2014, déchets en 2015).

Ressources régionales : la cartographie régionale de la chimie verte cofinancée par l’État et la Région Midi-Pyrénées a permis de recenser les acteurs économiques et institutionnels (industriels, bureaux d’études, laboratoires de recherche, pôles de compétitivité, transferts de technologie) et d’identifier et qualifier les potentialités d’accueil des zones d’activités.

Mutualisation : après un diagnostic réalisé par le cabinet Inddigo, la gestion optimisée et mutualisée des déchets, également soutenue par l’État et la Région, est entrée en phase opérationnelle. L’objectif des 8 entreprises participantes est de travailler ensemble pour mieux gérer leurs déchets, choisir des prestataires et mettre en place de bonnes pratiques.

Réseau : le Club Business a été créé afin de favoriser le développement de partenariats industriels, économiques et de recherche.

Communication : le Cluster a organisé la participation de ses membres à plusieurs salons régionaux (Midinov, Innovation Connecting Show).

Au travers de ces premières actions, le Cluster Chimie Verte a confirmé sa vocation d’outil concret au service de ses adhérents, permettant d’accompagner leur développement et de promouvoir la Chimie Verte en Midi-Pyrénées et à l’international. Cette ambition répond à un enjeu économique et industriel majeur, mais tout autant environnemental et sociétal. Alors que les problématiques écologiques sont plus que jamais au cœur de l’actualité, comme le montre l’organisation de la conférence mondiale sur le climat (COP21) en décembre prochain à Paris, la chimie verte, par l’utilisation de matières premières renouvelables non fossiles et la maîtrise voire l’élimination de ses nuisances, apporte une réponse prometteuse aux défis d’aujourd’hui et de demain.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.