[fusion des régions] Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon ajustent leurs calendriers

A l’occasion des Assemblées plénières des Régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, qui se tenaient le même jour ce lundi 22 juin, les élus des deux Régions, sur proposition de leurs présidents Martin Malvy et Damien Alary, ont examiné quatre délibérations communes. Deux d’entre elles avaient pour objectif d’harmoniser leurs calendriers dans des domaines essentiels de compétence régionale : les transports ferroviaires et la formation professionnelle.

En matière de transports ferroviaires, l’enjeu est de préparer la future organisation des transports régionaux de voyageurs à l’échelle du nouveau territoire. Les deux réseaux actuels représentent ensemble 2 900 kilomètres de voies ferrées, 550 trains quotidiens qui transportent 61 000 voyageurs chaque jour. Les élus de Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées estiment que le réseau ferroviaire sera un outil majeur de rapprochement et de développement économique pour la future Région dont il devra renforcer le maillage des territoires ainsi qu’assurer une liaison pérenne et durable entre les deux métropoles de Toulouse et Montpellier.

L’organisation du service public régional passant par des conventions entre les Régions et la SNCF, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon ont décidé d’harmoniser, à travers des avenants, l’échéance de leurs conventions respectives à la même date, au 31 décembre 2016. Dans ce but, celle de Languedoc-Roussillon sera prolongée d’un an et celle de Midi-Pyrénées réduite d’une année.

Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées élaboreront avant la fin de l’année un projet de cahier des charges qui proposera notamment les options sur lesquelles la SNCF devra remettre des propositions. Ce projet de cahier des charges pourra servir de base, en 2016, à la négociation de l’exécutif de la future Région avec la SNCF.

Pour ce qui concerne la formation professionnelle, les Régions agissent dans le cadre de marchés publics pluriannuels, établis à partir des enjeux sectoriels et des analyses territoriales sur les besoins de recrutement. Ces marchés ciblent des formations permettant d’offrir à des personnes sans qualification un accès à un premier niveau de qualification, véritable passeport vers l’emploi.

Dans ce domaine, les élus régionaux de Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées ont posé le principe de manière conjointe d’une convergence des calendriers de déploiement de leurs Programmes Régionaux de Formation Professionnelle (PRFP). Les deux collectivités conviennent de poursuivre les programmes différenciés qu’elles ont d’ores et déjà lancés et qui s’achèvent tous deux en 2018. Elles se fixent pour ambition d’établir un premier PRFP unifié à l’échelle de la future Région avec un lancement des marchés de formation au premier trimestre 2018, pour une exécution au 1er Janvier 2019.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.