Chambre des notaires : Deuxième édition toulousaine du Conseil du Coin

Chaque jour, les notaires prodiguent du conseil gratuit dans leurs études mais seuls leurs clients le savent. Ils se doivent donc d’aller vers les clients qui ne franchissent pas la porte de leurs offices.
Les réseaux sociaux ont permis depuis le mois de janvier l’émergence d’un mouvement civique original baptisé le “Conseil du Coin”. Sortis du cadre de leurs études, les notaires cassent les codes et vous donnent rendez-vous au “café du coin”.
La démarche est doublement audacieuse au moment où le projet de loi sur la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques qui remet en cause les fondamentaux de la profession notariale, vient de quitter l’Assemblée Nationale pour être désormais débattu au Sénat.
Après quelques cafés précurseurs début janvier, l’édition du 7 février dernier a rassemblé plus de 300 notaires portant en signe de reconnaissance une écharpe rouge dans 74 villes.
Le 7 mars prochain, le mouvement s’amplifie dans la France entière pour démontrer la force de l’accessibilité au droit que garantit aujourd’hui le notariat français.
Devant le succès de l’opération de février, qui avait permis la réalisation d’une quarantaine de consultations gratuites dans nos deux “cafés du coin” à Albi et Toulouse, nous avons décidé de renouveler l’expérience et même d’ouvrir deux nouveaux points de consultation à Montauban et Castres.
Cette fois encore, vous reconnaitrez le café via une affiche dédiée.

Nous vous donnons donc rendez-vous
Le samedi 7 mars de 9h30 à 11h30
A Toulouse, au Troquet, 11 rue Baronie.

Et aux mêmes date et heures :
A Albi, au Pascadou, 52 rue Emile Grand.
A Castres, au Glacier, 20 place Jean Jaurès.
A Montauban, chez Lulu la Nantaise, 46 rue de la République.

La Chambre interdépartementale des notaires de la Cour d’appel de Toulouse



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.