Abandon du PLB : Sacha Briand veut “rétablir la vérité”

Sacha Briand, UMP
Sacha Briand, président du groupe Métropole d’Avenir à Toulouse métropole

Mardi dernier, le Sicoval sort du silence et annonce que Jean-Luc Moudenc leur a confirmé l’abandon du prolongement de la ligne B jusqu’à Labège. Depuis les réactions fusent dans la gauche toulousaine qui soutenait le projet PLB bec et ongle. Romain Cujives, conseiller municipal d’opposition PS parle “d’erreur historique” sur son site internet, tout comme son camarade François Briançon. Aujourd’hui, c’est Sacha Briand qui prend la parole en sa qualité de de président du groupe majoritaire à la métropole :

 

“Face à la polémique politicienne et aux mensonges distillés depuis le début de la semaine par les Conseillers métropolitains de la Minorité, il est bon de rappeler quelques vérités.

Enclenché en 2006 par Jean-Luc Moudenc, le prolongement de la ligne B aurait dû être inauguré mi 2013, si seulement Pierre Cohen, nouvellement élu Maire de Toulouse, n’avait pas décidé, avec le soutien des autres délégués de la majorité d’alors, de stopper ce projet en septembre 2008, préconisant alors une desserte de Labège en simple bus …

Lors du Conseil municipal du 29 janvier 2010, Pierre COHEN affirmait : « J’ai toujours été pour un prolongement du métro, jamais en métro. Je l’ai dit. Je l’ai toujours dit en tant que Maire, c’est une position que j’ai prise en tant que majorité à Ramonville. Nous sommes pour le prolongement de la ligne B jusqu’à Labège, mais pas en métro, c’est-à-dire avec un autre moyen de transport en commun ».

Comment les fossoyeurs d’hier peuvent-ils se draper en défenseurs du PLB aujourd’hui ? Il s’agit d’un jeu de posture politicienne, tel que ni la Majorité métropolitaine ni les citoyens ne veulent plus.

Autre vérité : comme il le réaffirme dans son courrier à Jacques Oberti, Président du Sicoval, en date du 1er mars dernier : Jean-Luc Moudenc « reste partisan de la desserte de Labège en métro. (…) Une desserte qui ne saurait être réduite à une approche locale mais qui doit s’insérer dans une vision beaucoup plus ample et ambitieuse, à l’échelle de la grande agglomération toulousaine ».

Outre la desserte de Labège – La Cadène en métro par la 3e ligne de métro, Jean-Luc Moudenc et l’exécutif de Toulouse Métropole proposent également une desserte du segment Ramonville Buchens – Parc Technologique – INPT par téléphérique urbain.

Deux solutions réalistes, pragmatiques et qui vont dans le sens de l’intérêt général et de nos territoires, bien loin des déclarations à l’emporte-pièce d’élus socialistes en quête de médiatisation.”



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.