67 % des professionnels de l’immobilier du Sud-Ouest sont optimistes pour 2016

immobilier_ToulouseRéalisé trois fois par an avec l’institut de sondage CSA, le baromètre* du Crédit Foncier mesure le moral des professionnels de l’immobilier (tous métiers) et leurs anticipations pour les douze prochains mois.

Comment les professionnels de l’immobilier dans la région Sud-Ouest ont-ils perçu 2015 ?

Près de trois quarts des professionnels de la région Sud-Ouest considèrent que le marché du logement s’est stabilisé (49 %) ou amélioré (28 %), sur les quatre derniers mois de 2015.

Une perception globalement homogène pour toute l’année 2015 (62 % de « stable » ou « amélioré » au 1er quadrimestre 2015, 83 % au 2ème quadrimestre) et en rupture par rapport à l’année précédente perçue très négativement : interrogés il y a un an, 57 % des professionnels du Sud-Ouest estimaient que le marché s’était détérioré en 2014 !

Deux tiers (67 %) des professionnels de l’immobilier en Sud-Ouest sont optimistes pour l’année 2016

67 % des professionnels de l’immobilier en région Sud-Ouest sont optimistes pour le marché du logement en 2016.

Un score qui contraste avec celui enregistré un an auparavant : début 2015, 59 % des professionnels étaient pessimistes (vs 40 % optimistes) pour l’année qui débutait.

En région Sud-Ouest, l’optimisme des professionnels se nourrit des mesures liées au PTZ (pour 84 % des professionnels) et des dispositifs de soutien à l’achat (70 %).

Neuf & ancien : que faut-il attendre pour 2016 en région Sud-Ouest (prix & volume de transactions) ?

Dans le neuf : 57 % des répondants anticipent une stabilisation des prix (contre 64 % précédemment).

Ils sont 49 % à penser que le volume de transactions dans le neuf va se stabiliser.

Dans l’ancien : Alors qu’ils anticipaient précédemment dans leur majorité une baisse des prix, les professionnels du Sud-Ouest tablent depuis septembre 2015 sur une stabilisation des prix (pour 48 % d’entre eux). Une majorité de professionnels (44 %) pense que le volume de transactions va se stabiliser.
Un marché de la primo-accession porté par le PTZ en 2016

Enfin, 85 % des professionnels en région Sud-Ouest pensent que la récente réforme du PTZ (applicable depuis le 1er janvier 2016) va avoir pour effet d’augmenter le volume de transactions (neuf et ancien) sur le marché de la primo-accession. Parmi ceux-ci, 47 % pensent qu’elle va contribuer à une hausse comprise entre 0 et 5 %, et 35 % entre 6 et 10 %.

 

Pour en savoir plus, téléchargez le rapport intégral :

http://creditfoncier.com/4e-edition-du-barometre-credit-foncier-csa-sur-le-moral-des-professionnels-de-l-immobilier/

 

*Enquête réalisée du 24 novembre au 2 décembre 2015, par téléphone, auprès d’un échantillon représentatif de 400 professionnels de l’immobilier (agents immobiliers, commercialisateurs, lotisseurs, promoteurs, constructeurs de maisons individuelles, gestionnaires de patrimoine). Ce baromètre est réalisé tous les quatre mois (prochaine vague mai 2016). Réalisé avec l’institut de sondage CSA, le baromètre du Crédit Foncier mesure le moral des professionnels de l’immobilier (tous métiers) et leurs anticipations pour les douze prochains mois.



UN COMMENTAIRE SUR 67 % des professionnels de l’immobilier du Sud-Ouest sont optimistes pour 2016

  1. michel legrand dit :

    Je travaille comme agent immobilier et je n’ai pas du tout cette impression…Je trouve au contraire que tout va mal et que ça risque d’empirer encore dans le secteur immobilier. il y a d’ailleurs eu plusieurs changements récemment jusqu’à présent le métier de l’immobilier était encadré par la loi Hoguet mais Sylvia Pinel vient d’y apporter des modifications une formation permanente sera imposée aux agents immobiliers elle devrait être de 2 ou 3 jours par an. De quoi révolutionner le métier, non ? L’intérêt de la mesure me paraît plus que contestable surtout pour des professionnels ayant plusieurs années d’expérience. En fait c’est plus l’indépendance de l’agent immo qui est visé ici…en effet pour satisfaire à l’obligation de formation, l’agent immo indépendant n’aura d’autres choix que d’adhérer à un syndicat ou un réseau mais il lui sera certainement plus difficile de rester indépendant. Il sera soumis également à un Code de déontologie dont la mise en oeuvre est suspendue au décret relatif aux modalités de composition et fonctionnement de la Commission de contrôle des activités de transaction et de gestion immobilière. Verra -t-il le jour car il semblerait que Sylvia Pinel quitte le ministère du logement http://loipinel-gouv.org/outils/actualites/Sylvia-Pinel-demissionne-du-ministere-du-logement.php depuis qu’elle a été élue aux régionales. Son successeur va t il reprendre à son compte les dernières mesures ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.