3 questions à Jean-Michel Lattes (Secteur 4)

Vous connaissez bien le secteur 4…

Oui, j’ai été Maire du quartier 7, qui correspond au canton 7, pendant près de 6 ans. Le territoire plus restreint, permettait de mieux gérer les problématiques et les maires de quartiers étaient plus facilement identifiables.

Quelles sont pour vous les grandes problématiques du secteur ?

Le secteur a plusieurs versants. Pour le côté centre-ville, il y a l’important dossier Matabiau. Nous avions proposé un quartier d’affaires. Le projet et le chantier sont immenses. Pour l’autre versant qui est plus résidentiel, il y a l’espace du CEAT. C’est un projet clé pour la ville mais rien n’a bougé. Le troisième gros chantier est celui de la circulation : le secteur est traversé par la rocade et les encombrements sont plus que fréquents, il y a même un ruban polluant. La question d’un grand contournement doit se poser très sérieusement.

Que pensez-vous des réunions de la démocratie locale dans le secteur ?

La meilleure réponse à cette question est d’aller voir les sites internet des associations de quartier ! On déplore une absence réelle de réponses, les courriers de certaines associations restent même sans réponse. C’est une coquille vide qui a été mise en place. Je souhaiterais d’ailleurs confronter mon point de vue avec Mr Makengo à l’occasion d’un débat public !

Quelques chiffres

Le secteur 4 s’étend sur 1 443 ha, compte 76 000 habitants. La part de logements sociaux est de 10,7%. 843 personnes se sont inscrites aux réunions de la démocratie locale en 2011. La moyenne de participation aux réunions de secteur est passée de 185 personnes à 306. 53 réunions ont été organisées sur le secteur contre 36 en 2010.

 

 

Marie-Agnès Espa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.