Zoom Entreprise : Lettravenir, le futur s’écrit aujourd’hui

Deux jeunes ingénieurs toulousains, Laurent Bernadac et Jérémie Denoyer, lancent Lettravenir. Cette société au concept original permet de recevoir des lettres temporelles surgissant du passé…

En France, c’est bien connu : on n’a pas de pétrole mais on a des idées. Ce fameux slogan des années 70 s’applique particulièrement bien à Laurent Bernadac. Ingénieur de formation, ce jeune chef d’entreprise toulousain de 24 ans, originaire de Béziers, vient de se lancer dans l’aventure pour le moins originale et novatrice des lettres temporelles. En mars dernier, ayant toujours voulu se lancer, explique-t-il, il crée son entreprise avec un autre ingénieur sorti comme lui de l’Insa Toulouse, Jérémie Denoyer. «J’ai toujours eu des activités en parallèle de mes études» confie Laurent Bernadac, «Du rugby à un haut niveau puisque j’ai fait Sport Etudes et vendredi dernier (4 mai ndlr), j’ai reçu la médaille violon jazz du Conservatoire de Toulouse… Alors je me suis dit «Autant monter un projet qui me passionne à plein temps.» Dans le courant de l’été 2011, Laurent Bernadac visionne le film «L’âge de raison» avec Sophie Marceau et là, c’est le déclic. «Dans ce film, une femme PDG de 35 ans, célibataire, sans enfants, reçoit sans savoir comment, une série de lettres qu’elle-même s’était écrite quand elle avait dix ans. Et cela va changer sa vie.» Comme celles de Laurent Bernadac et de Jérémie Denoyer qui du coup tiennent leur idée : leur entreprise sera spécialisée dans l’envoi de lettres manuscrites dans un futur plus ou moins proche : minimum deux mois, maximum vingt ans. «Ce service s’adresse à chacun de nous à des moments clé de nos vies : par exemple, le jour de l’obtention du bac pour s’envoyer à soi-même ses projets d’avenir et les retrouver des années plus tard, ou à l’occasion de la naissance d’un enfant pour lui dire ce qu’il ne peut pas encore comprendre…»

Un voyage dans le temps

Ainsi naît Lettravenir. «Ce qui nous plaît dans ce concept magique, c’est d’imaginer cette lettre qui voyage dans le temps et qui reparaît dix, vingt ans plus tard. Il est à contre-courant des valeurs actuelles où le tout-numérique a progressivement envahi nos vies et capable de fait de nous transporter à travers les époques, un peu comme dans un film. En fait, nous vendons du rêve !» s’enthousiasme Laurent Bernadac. La marche à suivre est simple : «Il vous suffit de vous connecter sur notre site www.lettravenir.fr, de remplir les caractéristiques de votre lettre temporelle et de régler votre commande. Dans un deuxième temps, nous vous faisons parvenir par mail ou par la Poste une étiquette personnalisée sur laquelle est apposée un QR code crypté qui nous permettra de l’authentifier. Puis vous nous renvoyez le tout. C’est complètement anonyme.» explique le chef d’entreprise. Le précieux document est ensuite stocké «jusqu’à la date de réception choisie, dans un endroit bien isolé et tenu secret au cas où il pourrait attirer des convoitises. De même, il peut être détruit si besoin» précise L. Bernadac. Lettravenir propose un autre service qui s’adresse plus particulièrement aux écoles. «Cela permet aux maîtresses de faire écrire à chacun de leurs élèves leur vision du futur. Dix, vingt ans après, le colis revient à ses destinataires ; de quoi animer une soirée de retrouvailles d’anciens élèves !» imagine L. Bernadac. Trois écoles et quatre particuliers ont déjà passé commande en l’espace de deux jours et une vingtaine de personnes se sont abonnées à la page Facebook de l’entreprise. Un démarrage prometteur pour Lettravenir et Lettre temporelle (terme inexistant jusqu’à aujourd’hui) qui sont désormais des marques déposées.

Claire Manaud

www.lettravenir.fr



UN COMMENTAIRE SUR Zoom Entreprise : Lettravenir, le futur s’écrit aujourd’hui

  1. Lettravenir dit :

    Merci pour ce sympathique article ! Nous avons lancé depuis les lettres temporelles pour les classes d’élèves. Il s’agit de projets pédagogiques qui s’adressent aux écoles primaires et permettent à chaque élève d’envoyer une lettre en imaginant son futur. Il la recevra 10 ans plus tard avec tous ses camarades !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.