Virgin Toulouse, c’est fini

Mardi dernier, le Virgin Megastore de la rue d’Alsace-Lorraine a définitivement fermé ses portes. Inauguré en 2002 à la place de Marks & Spencers, le magasin de 3000m² accueillera prochainement en ses murs une boutique Zara. C’est en janvier 2012 que la direction avait annoncé la liquidation pour raisons économiques du magasin toulousain, parallèlement à celui de Metz.  Après un avis défavorable du comité d’entreprise en mars, le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) avait effectivement été mis en place à Toulouse. Trente-trois salariés, entre 25 et 50 ans, sont concernés. Le 25 mai, une décision du tribunal de commerce de Paris met un frein au tumulte social de la fermeture des deux magasins. Saisi en référé par le syndicat SUD Virgin, le tribunal impose au groupe de lier les plans sociaux de Metz et Toulouse, lancés de façon concomitante, et repousse par conséquent  la fermeture de magasin messin. Les salariés du Virgin toulousain, proches de leur direction, refusent alors de se mobiliser à l’action. « C’est regrettable, confie Sylvain Alias, représentant national du syndicat SUD Virgin. On aurait pu gagner du temps ». Aujourd’hui, la majorité des 33 salariés toulousains part en congé de reclassement pendant 11 mois. Certains vont totalement changer de métier – l’un d’eux va par exemple ouvrir son propre restaurant -, d’autres seront embauchés ailleurs, notamment par Zara.

 

Ariane Riou



UN COMMENTAIRE SUR Virgin Toulouse, c’est fini

  1. Delbi dit :

    Wwaahhoouuu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.