Toulouse Business School: L’employabilité au cœur de la nouvelle stratégie

Jacques Igalens directeur de la recherche, Isabelle Assassi directrice de Programme Grande Ecole, Pierre Dreux, Directeur de Toulouse Business School.

Aux commandes de Toulouse Business School depuis un peu moins d’un an, Pierre Dreux a présenté la nouvelle stratégie de développement de son établissement. Une stratégie travaillée avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse, dont l’ambition est d’optimiser l’employabilité des étudiants afin de préparer au mieux leur entrée dans un monde du travail en pleine mutation.

En poste depuis le premier juin 2012, succédant à Hervé Passeron, le nouveau directeur de Toulouse Business School, Pierre Dreux, dévoile la nouvelle stratégie de son établissement. Une stratégie construite de concert avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse, son organisme de tutelle. Un beau défi pour l’ancien directeur adjoint de l’Ecole Centrale de Lyon, qui annonce un renforcement des relations avec les entreprises, de la formation continue mais aussi de la recherche. Pour ce faire, cinq axes majeurs sont définis, tous déclinables sur les trois programmes de l’établissement : Bachelor, Grandes écoles et Exécutive Education. Le premier axe est l’Innovation pédagogique. « L’école a beaucoup travaillé cette thématique, nous avons réfléchi à l’art et la manière d’enseigner parce que c’est notre cœur de métier »  explique Pierre Dreux, « nous allons fermer un amphithéâtre pour le transformer en espace expérimental» poursuit-il.

 

97% des étudiants trouvent un emploi six mois après leur diplôme

Le second axe consiste en un Hub intelligent qui permettra aux étudiants de développer une capacité à travailler dans ce monde de réseaux dynamiques. Il prend la forme d’alliances stratégiques au sein des programmes de TBS comme par exemple un double diplôme avec l’ENAC. Troisième axe, une troisième langue technologique obligatoire afin de rendre les collaborations plus efficaces. Quatrième axe : la « rescomptable attitude » : « Il s’agit d’apprendre aux étudiants à être responsable et comptable de ses actes, nous avons une responsabilité vis–à-vis des formations que nous dispensons d’un point tant d’un point de vue éthique que du développement durable » résume le directeur de TBS. Le dernier axe donne la possibilité aux 4 200 étudiants « d’être proactifs et entrepreneurs de leur propre carrière » annonce Pierre Dreux, l’Escale permanente offrira comme un service RH au sein de TBS.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.