Tic Valley: Un an déjà !

Alain Serieys 1er Vice-Président chargé de la communication et de l'animation économique du Sicoval et Vincent Lemonde se félicitent d’une année riche en événements

 

L’intégration d’un nouveau bâtiment baptisé E-volution, la mise en place d’un management participatif, la mise en commun de ressources et la création de valeurs pour les nouveaux partenaires… En une année, la Tic Valley n’a pas chômé.

 

« Ambition, pragmatisme, audace » sont les maîtres-mots de la Tic Valley. Depuis un an maintenant, Ludovic Le Moan, créateur de la pépinière d’entreprises, et son équipe ont fait de leur association un concentré d’innovations spécialisé dans les nouvelles technologies. Ce secteur d’activités qui représente 3 400 sociétés en Midi-Pyrénées et emploie 40 000 salariés, est le leader incontestable de la création d’entreprises, générant ainsi une bonne dynamique pour le rebond économique attendu. Depuis l’inauguration, en septembre 2012, de leur nouveau pied-à-terre, les fondateurs de la Tic Valley n’ont eu de cesse de développer des concepts inédits en termes d’organisation mais aussi d’accompagnement des start-up. A commencer par le Camping. « Ce programme est divisé en cessions de 18 mois durant lesquelles nous coachons des porteurs de projets en les plaçant dans un environnement dynamique et créatif qu’est la Tic Valley. Il s’agit en réalité d’un mentorat de proximité », explique Vincent Lemonde, trésorier de la pépinière. Cette initiative qui va entamer sa troisième saison, a déjà permis à deux sociétés de lever des fonds et à deux autres d’être en passe de le faire.

 

Se détacher des collectivités locales

 

Mais certaines entreprises, une fois leur phase d’amorçage effectuée, ne sont pas encore capables d’intégrer la Tic Valley : « la plupart du temps, elles ne peuvent pas assumer les baux exigés par le propriétaire des lieux, ce qui bride l’intégration de sociétés à fort potentiel », précise Vincent Lemonde. C’est de ce constat qu’est née la Passerelle. Ainsi, depuis la semaine dernière, la pépinière met à disposition des entreprises en phase de démarrage, 655 m² au rez-de-chaussée de l’E-volution. Les baux restent flexibles sur la surface comme sur la durée, ce qui permet une adaptation parfaite aux besoins et aux moyens des start-up.

Pour célébrer cette initiative et la deuxième rentrée de la Tic Valley, un Innovation Day est organisé aujourd’hui, 26 septembre. « Il s’agit d’une journée de partage des visions et des expériences durant laquelle interviendront Marc Halévy (physicien et philosophe) pour traiter des évolutions socio-économiques des dernières années et Marie Ekeland (associée du Fonds Elaia) pour présenter les baromètres des start-up. Mais l’événement, éphémère, ne fait pas perdre de vue aux responsables de la Tic Valley les objectifs à long terme : « Ensuite, nous redeviendrons pragmatiques et tenterons de trouver un maximum de surface pour installer de plus en plus d’entreprises. Le but ultime étant de disposer de plusieurs bâtiments, d’un campus, indépendant des collectivités locales », confesse Vincent Lemonde. La Tic Valley voit loin.

 

Séverine Sarrat

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.