Sud Agro Industries : un salon pour l’agroalimentaire de demain

DSC_0821

Mardi, à la Chambre du Commerce et de l’Industrie de Toulouse (CCIT), le président Alain Di Crescenzo, Jacques Leroy et Jean-Claude Pasquies (Sud Agro Industries), ont présenté leur salon, une première à Toulouse qui se déroulera du 28 au 30 juin 2016 au Parc des Expositions.

 

Par Antoine Vergnaud

 

« Il y a quelque chose de très important à faire dans le domaine de l’agroalimentaire », commence Alain Di Crescenzo, président de la CCIT. « Demain, le premier défi de la planète sera de nourrir une population de 10 milliards d’êtres humains à l’horizon 2050. Pour ce faire, l’agroalimentaire doit réussir sa transition vers l’industrie du futur, avec la structuration de circuits courts de proximité, l’utilisation des nouvelles technologies et de l’internet, des objets connectés, et le développement de l’alimentation intelligente et de l’alimentation de santé ». Localement, les solutions innovantes ne manquent pas et à ce titre, le salon Sud Agro Industries réunira près de 250 équipementiers et prestataires de l’agroalimentaire.

 

LRMP, une région qui « n’a rien à envier » en matière d’agroalimentaire

 

A savoir qu’aujourd’hui, l’ensemble du secteur agroalimentaire compte près de 170 000 salariés en LRMP, est le premier secteur en terme d’emploi dans la région, et représente des bénéfices de 14 milliards d’euros par an. Les industries agroalimentaires (IAA), qui recouvrent les activités de fabrication, transformation, conditionnement et commercialisation de produits issus de l’agriculture, de l’élevage ou de la pêche, concentrent plus de 2 500 établissements et emploient près de 27 000 salariés.

 

« Après la réforme territoriale, on a cherché des complémentarités entre nos deux régions. Et il se trouve qu’en plus d’être une des premières régions en termes d’aéronautique, spatial, des systèmes embarqués, du numérique et de la santé, notre nouvelle grande région rayonne à l’international grâce à nos entreprises de l’IAA », continue Alain Di Crescenzo. Première région en production de produits laitiers et viandes bovines, deuxième région viticole de France, la région LRMP « n’a rien à envier », selon le président de la CCIT. « Nous multiplions les positions de leader sur plusieurs marchés et notre système productif est très compétitif ».

 

« C’est le moment d’appuyer sur l’accélérateur », Alain Di Crescenzo

 

Selon Jacques Leroy, de Sud Agro Industries, l’idée est « de faire des affaires, en créant des synergies et partenariats. Dans un contexte de mutations pour le secteur de l’IAA, il est important de saisir les opportunités de demain ». A ce titre, le salon Sud Agro Industries sera l’occasion pour les professionnels qui s’y rendront de profiter de conseils et ateliers en matière d’optimisation des outils de production, notamment dans les domaines du conditionnement et du marketing. Une dizaine de conférences ainsi qu’un plateau TV sont également mis en place sur les 5 000m2 occupés par le salon dans le Parc des Expositions de Toulouse.

 

Pour Jean-Claude Pasquies, son collègue organisateur de l’évènement, « il y aura un certain nombre de messages à passer aux exposants et visiteurs, qui font partie de la même famille. Ils sont tous acteurs du secteur de l’IAA ». Et les organisateurs se projettent déjà : « Ce salon aura lieu tous les ans, on veut faire quelque chose qui va se pérenniser », indiquent-ils. « Toulouse est très bien placée pour développer le salon, on peut s’ouvrir notamment aux visiteurs italiens et du Maghreb ».

 

« Si nos entreprises ne se modernisent pas, elles ne suivront pas. C’est le moment d’appuyer sur l’accélérateur », termine Alain Di Crescenzo. 100 000 invitations ont été distribuées et environ 4 000 visiteurs seront attendus sur le salon.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.