Sanofi: Une annonce optimiste vite nuancée

Si l’on pouvait croire à une avancée dans les négociations entre Sanofi et ses salariés suite à l’annonce faite par Arnaud Montebourg, le soufflé est vite retombé.

 

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, se voulait rassurant la semaine dernière en affirmant que «Sanofi avait retiré Toulouse de son plan de restructuration, hormis l’infectiologie et quelques fonctions de support». Même Pierre Cohen, en tête de file, se félicitait de cette bonne nouvelle en saluant la fermeté d’Arnaud Montebourg qui «a obtenu de la direction du groupe que l’avenir du site toulousain fasse l’objet d’une mission ministérielle.» Mais c’était sans compter sur l’intervention immédiate de Sanofi, venu nuancer l’optimisme ambiant en précisant aux élus CGT, lors du comité central d’entreprise, que «les propos tenus par le ministre n’engageaient que lui». A bon entendeur ! Mais l’intersyndicale ne s’est, de toute façon, jamais fait d’illusion puisqu’ils expliquent à l’unisson que «l’avenir du site de Toulouse n’est aucunement garanti et les plans de restructuration de la recherche, de l’industriel vaccins et des services supports sont maintenus». Autrement dit, malgré les déclarations enthousiastes d’Arnaud Montebourg, les négociations n’auraient pas avancé d’un pouce, même, elles ne se dérouleraient pas dans les meilleures conditions. En cause, les deux parties, à savoir Sanofi et l’intersyndicale, ne parlementent pas sur les mêmes bases. Quand les élus du personnel souhaitent faire la lumière quant à la justification du plan, les dirigeants du groupe eux, tentent d’expliquer les mesures sociales d’accompagnement : «Nous ne discuterons pas d’un projet dont nous ne voulons pas ! Nous ne tergiverserons pas sur une possible reconversion du site puisque nous y sommes opposés», s’indignait Pascal Delmas, délégué syndical CFDT.

 

Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.