Salon aéronautique du Bourget Bilan: historique pour les entreprises régionales

Airbus et ATR en tête de file, les entreprises de Midi-Pyrénées sont rentrées du salon du Bourget, les valises remplies de commandes et de belles promesses pour l’avenir. Poumon de l’économie locale, le secteur de l’aéronautique démontre une nouvelle fois ses capacités à innover et ainsi à se trouver au plus proche des besoins de ses clients.

 

« Historique ! » C’est le premier mot prononcé par Bernard Plano, président de Midi-Pyrénées Expansion (MPE). Et c’est peu de le dire, puisque le salon du Bourget 2013 a généré près de 100 milliards de dollars de transactions. Du 17 au 23 juin derniers, les entreprises, petites ou grandes, s’étaient donné rendez-vous pour leur traditionnelle convention d’affaire dans l’espoir de séduire de nouveaux clients mais aussi de constituer un réseau. Mission accomplie pour toutes les entreprises de Midi-Pyrénées présentes sur le Salon, qu’elles soient accompagnées par la CCI Toulouse ou par Aérospace Valley, ou même, comme Airbus ou ATR, qu’elles se soient mobilisées seules. Conscient que l’aéronautique reste le principal pourvoyeur d’emploi de la région, il était donc essentiel pour le cluster et la chambre consulaire de s’unir pour créer le plus grand stand du Salon. Sous le chapiteau aux couleurs d’Aerospace Valley, 111 entreprises dont 60 de Mid-Pyrénées et 50 venues d’Aquitaine ont donc réalisé de bonnes opérations financières, « grâce à la mutualisation des forces », affirme MPE. Et Alain Di Crescenzo de rajouter : « Le jeu collectif a démontré une fois de plus son efficacité : chasser en meute n’a jamais pris autant de sens que sur un rendez-vous tel que le Bourget qui permet le rayonnement international de toute une filière d’excellence, et à travers celle-ci, de tout notre territoire. »

 

Succès commercial

 

Sur 100 milliards de dollars de transactions effectuées sur le Salon du Bourget, 39.3 milliards l’ont été par Airbus en commandes fermes, équivalent à la vente de 241 appareils, auxquels s’ajoutent les protocoles d’accord portant sur 225 appareils d’une valeur de 29.4 milliards de dollars. « Commandes record qui permettent à Airbus de se placer durablement devant son concurrent américain Boeing », précise Midi-Pyrénées Expansion mais aussi d’assurer une visibilité sur 7 à 8 ans. De son côté, ATR n’est pas en reste puisque la société a enregistré 173 options d’achats dont 83 commandes fermes pour un total de 4.1 milliards de dollars.

Les PME présentes ont également tiré leur épingle du jeu puisqu’elles sont parvenues à se placer sur l’échiquier international de l’aéronautique en ayant acté de nombreuses commandes mais aussi en profitant du Salon pour étoffer leur carnet d’adresse, promesse de contacts commerciaux ultérieurs. Si « aucun bilan chiffré n’est disponible à ce jour », selon MPE, les résultats restent encourageants, encore faudra-t-il que les PME puissent tenir les délais de livraison aux vues des difficultés qu’elles éprouvent à recruter de la main d’œuvre qualifiée. « Pour palier ce déficit, la Région propose de réorienter les anciens salariés de la filière automobile sur l’aéronautique car les compétences y sont proches, même si des formations seront sûrement nécessaires », explique Midi-Pyrénées Expansion.

Le Salon aura donc tenu toutes ses promesses, pour preuve, les entreprises y ayant participé restent bien décidées à revenir dans deux ans.

Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.