Motorola: Fermeture du site toulousain annoncée

Nouveau plan social à Toulouse, puisque Motorola Mobility, filiale de Google, devrait fermer ses portes définitivement au printemps prochain. Un plan de sauvegarde des emplois est en discussion et même si la direction n’a pas encore confirmé la fermeture du site, elle reconnaît toutefois que des négociations sont bel et bien en cours.

 

Ce sont 180 salariés qui devraient se retrouver sans emploi au printemps prochain, suite à la fermeture annoncée du site toulousain de Motorola Mobility, racheté par Google l’année dernière. Ce dernier, désireux de centraliser ses filiales aux Etats-Unis, avait averti qu’il supprimerait 4 000 postes chez le fabricant de téléphones portables dans le monde entier, et selon toutes vraisemblances, le processus est lancé. A ce jour, la direction n’a toujours pas confirmé officiellement cette information mais confesse l’entame de discussions « sur un éventuel projet de fermeture » à l’AFP. De leur côté, les salariés, même s’ils déplorent la fermeture de leur établissement connaissent « à peu près » les conditions de leur départ et semblent confiants face au plan de reclassement proposé par la direction de Motorola qui leur permettrait de retrouver un emploi dans le secteur, le site toulousain étant spécialisé dans la recherche et le développement en matière de téléphonie mobile et de tablettes.

Installé depuis 1960 dans la ville rose, Motorola subit de plein fouet, le retrait des investisseurs américains en Midi-Pyrénées comme ont pu le constater, avant eux, les salariés de Molex et Freescale.

 

Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.