Midi-Pyrénées Innovation ; Futures orientations stratégiques

 

Martin Malvy, Catherine Jeandel et Nicole Belloubet

Midi-Pyrénées Innovation a publié ses résultats pour l’année 2011. Le rôle de cette agence est d’animer, accompagner et stimuler les différents dispositifs régionaux destinés aux entreprises innovantes.

Avec un effort sur la recherche et le développement (R&D) de 50,9 millions d’euros et l’accompagnement de 155 projets collaboratifs, l’Agence Régionale de l’innovation Midi-Pyrénées Innovation (MPI) confirme sa structuration. Au terme de cinq ans d’activité, MPI achève son premier plan stratégique.

En 2011, la Région Midi-Pyrénées a investi 1,9 millions d’euro sur MPI soit 67% du budget de l’Agence (17% financés par l’État et 15% par l’Europe et le FEDER). Pour Martin Malvy, Président de Région, les «1,9 millions investis en 2011 sur l’Agence ont permis d’en lever 50 pour l’économie régionale. L’agence aide les entreprises à trouver des fonds et fait un gros travail en amont». Un bilan qui satisfait également la Présidente de MPI, Catherine Jeandel, qui explique qu’en cinq ans, 19 000 personnes ont été sensibilisées à l’innovation et 1 340 projets d’entreprises ont pu être accompagnés par l’agence régionale qui s’étend selon ses mots «du cœur des montagnes Pyrénéennes au plateau de l’Aubrac». MPI a accompagné la filière des  énergies alternatives, aidé à la mise en place de Clusters. L’agence estime avoir mené l’intégralité de son plan d’action «avec succès» et a affirmé son rôle stratégique dans l’animation et le développement du Réseau de Développement Technologique (RDT) et la gouvernance de la Stratégie Régionale de l’Innovation (SRI). C’est pour ces raisons que Martin Malvy justifie le «choix de maintenir le niveau de financement pour l’agence en 2012».

Un travail de redéfinition de l’offre

 

Les perspectives pour 2012 s’orientent vers un travail de redéfinition de l’offre de l’agence. Maintenant que l’ancrage territorial est estimé suffisant, MPI va entrer dans une seconde phase avec un nouveau plan stratégique régional. L’agence va consacrer les mois à venir à la définition de ce nouveau plan qui se déclinera de 2014 à 2020. Les objectifs restent autour de la mise en réseau, de la lisibilité, de la complémentarité et de l’efficacité de l’accompagnement des entreprises du territoire. La détection de potentiels régionaux sont à l’étude. Comme l’explique Catherine  Jeandel, «nous sommes à l’affut des pépites» et déjà quatre pistes se distinguent largement : la robotique de service, le thermalisme, sport et équipements, la fonctionnalisation des matériaux, les éco innovations dans l’agroalimentaire. L’agence poursuivra son soutien aux Clusters, proposera des actions collectives pour affiner ses accompagnements… Le plan stratégique 2014-2020 devrait pouvoir être communiqué d’ici la fin de l’année.

 

Marie-Agnès Espa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.