Midi-Pyrénées Expansion : du bilan 2012 à la stratégie 2013

Entre bilan 2012 et ébauche de son plan d’action 2013, Midi-Pyrénées Expansion, agence de développement et « intégrateur de toutes les réussites économiques » propose de miser sur les territoires, les hommes et les initiatives locales pour s’adapter à la crise et à la donne mondiale et construire une nouvelle économie.

 

32 projets d’implantation, création, extension ou maintien d’activité représentant 615 emplois à trois ans accompagnés, 70 entreprises de Midi-Pyrénées emmenées lors de missions ou salons internationaux, 26 événements à rayonnement national ou international organisés, 63 entretiens avec des entreprises extérieures : Midi-Pyrénées Expansion, l’agence régionale de développement (3.6 M€ de budget, 29 employés), vient de présenter son bilan 2012. Fidèle à ses trois métiers que les Anglo-Saxons résument en « Investment, Trade, Promotion », MPE s’investit effectivement tous azimuts pour dynamiser, ou préserver en ces temps de crise, l’économie régionale. On peut citer le Plan Entreprendre Midi-Pyrénées dont l’objectif est d’accompagner les projets de création, transmission ou reprise d’entreprise qui a assuré 5150 prestations de conseils individualisées en 2012   et la création ou le maintien de 8000 emplois depuis son lancement il y a quatre ans, les actions de marketing territorial autour des Zones d’Intérêt Régional (ZIR) qui ont enregistré près de 50 propositions d’implantation en 2012, ou l’opération DRIME avec sa plateforme collaborative de veille et d’intelligence économique. MPE organise également les forums MIDINVEST destinés à aider les entreprises à renforcer leurs fonds propres et leur attractivité vis-à-vis des investisseurs et anime le Rezopep (20 pépinières d’entreprises sur 27 sites) qui s’est doté d’une nouvelle gouvernance et représente 306 start-up. La suite logique s’incarne dans une politique de filières proactive, avec la mise en place ou l’animation de clusters, qui du plus ancien, la Mecanic Vallée, au dernier-né Automotech, en passant par Midi-Pyrénées Saveurs, Santé & Bien Etre, « Water Sensors and Membranes » (WSM) ou une réflexion autour de la chimie verte et de la filière bois, structurent, en complément des pôles de compétitivité, l’économie régionale.

 

Se recentrer sur l’endogène et renforcer la visibilité de la région et de ses filières

 

« Reconstruire une nouvelle économie, industrielle et de services, basée sur les nouveaux usages et intégrant de nécessaires mutations industrielles mais aussi intellectuelles » : tel est le credo de Bernard Plano, président de MPE, qui voit également évoluer le rôle d’une agence de développement, « du préventif vers le curatif » et en « se recentrant sur l’endogène, car il y a de moins en moins d’exogène ». Avant d’attirer des entreprises venues d’ailleurs, il s’agit donc désormais de mieux valoriser les territoires, les hommes et les initiatives locales. Et d’aider les entreprises à inventer et mettre au point des produits en phase avec la demande actuelle… et le marché mondial. Car les ambitions internationales de MPE, avec quatre pays cibles (Etats-Unis, Canada, Chine, Japon) en 2013 et une longue liste de salons internationaux (Mobile World Congress, ANUGA, MEDICA, l’emblématique Bourget…) dotés de stands pour renforcer la visibilité de la région, restent prioritaires. Soutenir les entreprises locales, promouvoir les territoires et les filières régionales, renforcer la compétitivité et l’attractivité de Midi-Pyrénées : la spirale se veut vertueuse.

Alexandra Foissac



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.