L’URSSAF dresse le bilan 2015 en Midi-Pyrénées

URSAFF OK
Jean Dokhelar (au centre), président de l’URSSAF Midi-Pyrénées, a présenté le bilan 2015 de l’URSSAF en région

Vendredi 24 juin, l’URSSAF Midi-Pyrénées a annoncé le bilan de l’année 2015 : plus de 12,8 milliards d’euros de prestations sociales ont été collectés dans la région (480 milliards au niveau national). C’est une hausse de 1,4 % par rapport à 2014.

Par Lucie Cayrol

Le travail illégal engendre la dissimulation de 6 milliards d’euros par an en France. Grâce aux mesures préventives et répressives mises en place par l’URSSAF, ce sont plus de 10,8 millions d’euros qui ont été redressés en 2015 en Midi-Pyrénées, soit 6,8% de hausse par rapport à 2014.

Mais l’une des principales tâches de l’organisation est de faire en sorte que les entreprises versent exactement ce qu’elles doivent comme cotisations. Pour cela, elle a contrôlé plus de 2300 cotisants en 2015, ce qui a permis de récupérer 75 millions d’euros. « Beaucoup d’entreprises ne savent même pas tout ce qu’elles ont à verser à l’URSSAF, et n’appliquent pas bien la réglementation. Mais il y en a également qui nous versent trop, nous avons remboursé plus de 20 millions d’euros de trop-perçu l’année passée » explique Jean Dokhelar, président de l’URSSAF Midi-Pyrénées.

Une démarche de simplification

L’organisme travaille également sur les délais de paiement, pour les entreprises en difficulté : sur 12 000 demandes en 2015, il a pu en accorder 70% : « Plus tôt l’entreprise nous sollicitera, plus vite nous pourrons mettre en place les dispositifs dans le but de les aider à payer ses cotisations. Nous privilégions l’accueil sur rendez-vous avec l’entrepreneur, nos partenariats avec le service des impôts nous permettent de rechercher ensemble des solutions pour les entreprises », détaille Jean Dokhelar.

Malgré la hausse des déclarations en ligne (97% des employeurs en Midi-Pyrénées), les démarches sont encore compliquées pour les chefs d’entreprise. L’URSSAF a mis en place la déclaration sociale nominative : « Plutôt que de demander à l’entrepreneur de remplir les mêmes déclarations cinquante fois pour dix organismes différents, il n’aura qu’à s’acquitter d’une seule qui sera aux normes pour toutes les administrations concernées », déclare-t-il. C’était une mesure phare de François Hollande, qui sera généralisée au premier semestre de 2017.

En ce qui concerne la fusion des régions, il n’y aura pas de changements majeurs pour l’URSSAF « Nous avons le même statut juridique que le Languedoc, nous aurons seulement un représentant pour les deux régions aux yeux des partenaires, pour éviter à ce qu’il se retrouve face à deux personnes différentes. »



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.