L’UIMM et ses partenaires se mobilisent

Opération d’envergure nationale, la Semaine de l’Industrie a lieu du 18 au 24 mars. Objectif : mettre en lumière les métiers et entreprises du secteur. Dans notre région, 190 événements sont au programme de cette 3e édition organisée par l’UIMM Midi-Pyrénées. Le Village de l’Industrie sera installé place du Capitole du 21 au 23 mars.

Rien que sur la place du Capitole où est installé son traditionnel village, la précédente édition de la Semaine de l’Industrie a réuni 5000 personnes en un jour et demi. « Nous pensons cette année en accueillir 7 à 8000. » avance Jean Luminet, Président de l’UIMM Midi-Pyrénées. Pendant une semaine, cette fédération professionnelle et ses partenaires dont Pôle emploi, la CCIT, l’Etat et les collectivités, organisent sur l’ensemble de la région, des rencontres avec le grand public, et des visites d’entreprises pour des élèves de seconde et troisième. Le secteur de l’Industrie a des atouts et a pour ambition de le faire savoir : « Nous voulons promouvoir l’industrie régionale, la diversité des parcours de formation et les emplois à pourvoir. Notre message s’adresse aux jeunes, aux femmes, aux demandeurs d’emploi de tous niveaux, qualifiés ou non. » poursuit J. Luminet. Le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse, adresse lui, un message aux politiques et « au plus haut niveau du gouvernement » : « Il faut travailler sur la baisse des coûts de production. Sans cela, il n’y a aucune chance d’être compétitifs dans le futur. Il faut une industrie qui évolue, investit et encourager la culture industrielle. Les métiers de l’industrie ne sont pas sales, ils embauchent et ils payent.» martèle Alain Di Crescenzo, alors que doit aussi se tenir ce vendredi 15 mars, la 2e édition de « La Nuit de l’Orientation », autre rendez-vous au profit des métiers de l’industrie à destination des jeunes. En Midi-Pyrénées, 1800 entreprises et plus de 80 000 salariés travaillent dans le secteur de l’industrie, où, selon l’UIMM, le revenu moyen d’un ouvrier qualifié est de 2500 euros.

 

Claire Manaud

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.