Librairie Privat: Repreneur potentiel ou coup de pub ?

Le devenir de la librairie Privat reste encore inconnu à ce jour. Néanmoins, plusieurs solutions ont été évoquées. Entre autres et parmi les pistes les plus sérieuses, la reprise de la librairie par ses salariés sous forme d’une Société coopérative et participative (SCOP), ou encore par un potentiel repreneur « sérieux ».

 

Dernier rebondissement dans l’affaire de la librairie de la rue des Arts à Toulouse. Selon un communiqué de presse envoyé lundi émanant de Livres Hebdo (magazine hebdomadaire destiné aux professionnels du livre), Benoît Bougerol, gérant de « la Maison du Livre » située à Rodez, serait en pleine discussion avec Actissia, propriétaires du groupe Chapitre, afin de trouver un terrain d’entente pour pouvoir reprendre le flambeau. Mais malgré nos sollicitations répétées, difficile d’en savoir davantage quant à cette nouvelle information ; Benoît Bougerol ne souhaitant visiblement pas s’exprimer dans nos colonnes…

De leur côté, les employés de la librairie « sont ouverts à toutes discussions avec d’éventuels repreneurs sérieux » nous renseigne Laurent Bangoura, membre du CE Chapitre. « Ils ne veulent pas d’acquéreur si cela amène la fermeture de la librairie six mois plus tard. »

Sans repreneur potentiel, le personnel pensait reprendre la librairie en SCOP (société coopérative et participative, ndlr). Cette solution demanderait une implication plus importante des employés d’un point de vue investissement personnel mais également financier. Mais toujours d’après Laurent Bangoura, «ces derniers ne sont pas tous très « emballés » par cette idée de la dernière chance.»

Pour rappel, c’est à l’issue d’un conseil d’entreprise qui a eu lieu le 9 avril dernier, que le groupe a annoncé que la célèbre librairie toulousaine pourrait fermer ses portes d’ici l’été, si aucun repreneur n’était trouvé. Comme pour les grandes enseignes, Castéla ou encore Virgin, la situation des librairies Chapitre est critique.

 

Elsa Nardari

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.