Les secteurs propices à l’embauche pour 2015

Serge Lemaitre, directeur régional de Pôle Emploi ©DR
Serge Lemaitre, directeur régional de Pôle Emploi ©DR

Le directeur de Pôle Emploi Midi-Pyrénées, Serge Lemaître, et son service statistiques, études et évaluations ont présenté, ce jeudi, leur enquête annuelle concernant les besoins en main d’œuvre dans la région.

Par Simon Pialat

Réalisée depuis 14 ans, l’enquête de Pôle Emploi relative aux besoins en main-d’œuvre prend en compte autant d’éléments que le nombre d’établissements recruteurs, les catégories d’emplois à pourvoir, les différents types de contrats, les secteurs d’activités et bassins d’emploi propices à l’embauche, ou encore le recensement des principales difficultés de recrutement du côté des employeurs… Dans la région, sur plus de 77 000 entreprises interrogées, l’organisme public annonce un taux de retour à l’enquête de 27,5%, mais surtout un nombre de 87 700 projets de recrutements, pour plus d’un établissement recruteur sur quatre, près de la moitié émanent de structures de moins de 10 salariés. Ces chiffres doivent toutefois être relativisés puisque la précarisation des emplois est plus poussée, et les saisonnalités plus marquées. Ces dernières se font nettement ressentir dans le domaine de la restauration mais aussi de l’agriculture. Sur les secteurs de Castelsarrasin, Lourdes, Lavelanet et Condom, trois projets de recrutements sur quatre sont saisonniers.

«Le bassin toulousain aura tendance à s’amplifier.»

Les zones de Tarbes, Muret, Figeac, Saint-Girons ainsi que le bassin ruthénois affichent quant à eux les plus grosses difficultés d’embauche. Les besoins les plus importants en main d’œuvre se font ressentir dans le Gers (24,7%) mais le seul bassin toulousain rassemble à lui seul 38% des projets de recrutement (33 527, sans compter Muret) en Midi-Pyrénées, «et aura tendance à grossir au fil des ans», explique Serge Lemaître, directeur régional de Pôle Emploi. Néanmoins, «on dit que l’aéronautique tire la région vers le haut, mais pas seulement : l’agriculture aussi», constate-t-il. Ce domaine concentre effectivement 19% des projets de recrutement, très loin des 61% du secteur des services. Mais l’aéronautique, principale force de la région, connaît une «stabilisation» d’après Serge Lemaître, après une période d’embauches très marquée entre 2012 et 2013. Le taux de chômage s’élève malgré tout à 10,4% dans la région, contre une moyenne nationale de 10%, au cours du dernier trimestre de 2014. «Notre marché de l’emploi est dynamique mais le chômage reste important car les phénomènes de population active et de flux migratoires sont eux-aussi à mettre en exergue», souligne Serge Lemaître. «A pôle Emploi, nous faisons face à une augmentation des demandes depuis plusieurs années.» Prochainement, la future grande région regroupant Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon pourrait cependant devenir l’un «des deux bassins d’emplois français les plus importants, en tenant compte du nombre de chercheurs, de création de start-ups, de recrutements et de brevets déposés».

Les 10 métiers les plus recherchés en Midi-Pyrénées (hors saisonniers)

-          1) Agents d’entretien de locaux

-          2) Aides-soignants

-          3) Aides à domicile et aides ménagères

-          4) Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine

-          5) Ouvriers non qualifiés de l’emballage et manutentionnaires

-          6) Ingénieurs, cadres études et R&D informatique, responsables informatiques

-          7) Attachés commerciaux

-          8) Secrétaires bureautiques et assimilés

-          9) Professionnels de l’animation socioculturelle

-          10) Vendeurs en habillement, accessoires et articles de luxe, sport, loisirs et culture

Plus d’informations sur www.observatoire-emploi-mp.fr



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.