La Rentrée du MEDEF à Toulouse

1500 entreprises dans le TOP ECO 2014 et des résolutions et revendications de rentrée pour le MEDEF qui marquait le 5 septembre la rentrée officielle de l’économie régionale. Entre crise et croissance…

 

Jour de rentrée le 5 septembre pour le MEDEF31 à l’occasion de la sortie du « TOP ECO » dont la soirée de lancement marque chaque année le début de la reprise. Reprise après la pause estivale mais pas forcément reprise de l’économie d’ailleurs car l’ambiance semblait plutôt morose en cet automne 2013, qu’il s’agisse de bilan des mois écoulés ou des perspectives d’activité à venir…

Un pays et des instances de pilotage qui manquent souvent de culture et de « tripe entreprenariale », un scénario mauvais pour l’ego où la France pourrait sortir du G8, « un gouvernement n’ayant aucun contact avec le monde de l’entreprise » et n’en connaissant pas les réalités, des dispositifs en série jugés souvent inadaptés : en ces temps de rentrée économique et politique, la soirée du MEDEF a balayé, devant quelque 500 invités, quelques-uns des grands thèmes du moment.

 

Les 1500 leaders du TopEco

 

Sur le terrain, le constat en Midi-Pyrénées est contrasté mais la crise, qui semblait un peu moins impacter la région, a fini par transparaître dans les chiffres et notamment ceux du chômage : 10.6% de la population active, soit 0.2% de plus que la moyenne nationale. Pourtant certains secteurs manquent de main d’œuvre ! L’aéronautique poursuit son cycle de croissance et joue un effet d’entraînement sur tout un écosystème de sous-traitants et un pan des activités de services. A côté, le BTP et le commerce sont en recul, par des effets conjugués de législation, de météo ou de délais allongés de prise de décision, alors que d’autres filières (agro-alimentaire, automobile, santé, robotique, services, loisirs…), affichent des évolutions diverses.

Au-delà, le message, porteur d’espoir, du Top Eco qui recense les 1500 premières entreprises de Midi-Pyrénées, montre, qu’à côté des géants bien connus, des PME deviennent grandes et même leaders sur leur marché. Dans une économie mondialisée que Midi-Pyrénées a globalement bien investie et sur des marchés parfois de niche mais souvent internationaux, certaines entreprises ont su monter en puissance, grâce à leurs positionnements, concepts ou technologies innovants. Si le Top 10 reste très « aéro-spatial » avec tout de même les deux grands de la santé et de l’agro-alimentaire locaux (Pierre Fabre et 3A Coop), la suite du classement affiche des pépites en pleine croissance devenues incontournables : Crustac (cuisson de crustacés), AlphaMos (nez, langue, œil électroniques), Natais (pop-corn), Vegeplast (plastique biodégradable) ou représentatives de l’économie traditionnelle régionale notamment agricole et viticole (Plaimont Producteurs, Vinovalie…) ou de la sphère santé/biomédical.

Outil de cartographie des filières régionales, le Top Eco 2014 témoigne aussi, pour Philippe Robardey, président du MEDEF Haute-Garonne, de l’évolution de l’économie : la période actuelle n’est pas une crise structurelle ou conjoncturelle comme par le passé mais signe l’avènement d’un nouvel ordre économique, que gouvernants et entrepreneurs doivent apprendre à gérer ! A bon entendeur…

 

Alexandra Foissac



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.