La marche consulaire

Au-delà des polémiques et parfois même du débat de société suscités par l’attitude de Rachida Dati en tant que mère de famille (pour 56 % des Français elle a repris trop tôt ; 53 % sont indifférents à son attitude) ; au-delà du soutien de Ségolène Royal («le responsable de la reprise, selon elle, c’est Nicolas Sarkozy : son comportement témoigne d’un total manque de respect. Cela s’appelle du harcèlement moral») ; au-delà de la neige qui bloque Marseille, Toulouse, Paris au point de susciter une polémique entre le Premier Ministre et le Maire de Marseille ; au-delà du temps froid (en plein réchauffement climatique !) qui suscite l’inquiétude pour les SDF notamment et les gens vivant dans la précarité mais aussi pour tout un chacun inquiet de la surconsommation nationale et des risques d’une absence d’alimentation en gaz suite au contentieux entre la Russie et l’Ukraine ; au-delà de ces éléments, c’est surtout la “guerre à Gaza” et la rentrée du Président de la République en politique intérieure qui suscitent l’intérêt et les chroniques sur fond de crise hospitalière («on pourrait éviter 10 000 morts par an» affirme le chef des urgences de l’Hôpital Beaujon, par ailleurs secrétaire national de l’UMP chargé de la santé).
C’est d’abord la situation à Gaza qui suscite manifestations en France et en Europe mais aussi interrogations multiples.

 

Pour lire
la suite, reportez-vous au Journal Toulousain n° 347.

En vente
en kiosque au prix de 1 euro.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.