Kaufman & Broad: L’optimisme pour 2013

Avec 1 390 logements livrés en 2012 et 1 431 autres en chantier, Kaufman & Broad s’attend à une reprise des ventes immobilières. La loi Duflot et le retour du « Prêt à taux zéro plus » aidant, le promoteur souhaite développer les logements destinés aux primo-accédants et aux investisseurs.

 

« Au premier semestre 2012, nous avons enregistré des résultats moroses, une reprise au deuxième semestre et un troisième plutôt correct » constate Jacques Rubio, directeur régional Sud-Ouest de Kaufman & Broad qui reste optimiste pour la suite des événements. « Nous ferons mieux en 2013 », poursuit-il, et pour cause, le promoteur a déjà livré 1 390 logements l’année dernière et en possèdent 1 431 en chantier. Parmi ces derniers programmes, l’offre sera diversifiée et comprendra des logements à destination des investisseurs mais aussi de l’accession à la propriété à prix maîtrisé pour les primo-accédants allant de 2 700 à 3 300 euros le m². Disséminés sur toute la communauté d’agglomération (Balma, Blagnac, Castelnau d’Estrétefonds et Toulouse), ces projets représentent un  investissement de 107.400 millions d’euros. En termes d’emploi, Jacques Rubio tient à rappeler que « cela représente 2 800 postes. » Dans un même temps, Kaufman & Broad s’est engagé sur deux opérations immobilières de bureaux, soit un total de 9 000 m², dont l’un se situe Place d’Arménie à Toulouse.

Tous les voyants sont donc au vert. « Depuis deux ans, les demandes d’accession à la propriété sont toujours plus fortes et le nouveau PTZ+ ainsi que l’avènement de la loi Duflot vont continuer à dynamiser le secteur », explique, confiant, Jacques Rubio.

 

La loi Duflot, un levier attendu

 

« La loi Duflot est meilleure que la loi Scellier », constate le directeur régional de Kaufman & Broad. Elle permet à tout contribuable qui investit dans un bien immobilier neuf, destiné à en faire la résidence principale d’un locataire, de bénéficier de 18% de réduction d’impôt sur montant de l’investissement Duflot, étalée sur neuf ans et donc de la loi Duflot. Cette dernière profite à tous les Français qui effectuent un investissement locatif dans un logement neuf BBC ou RT 2012. Et pour en donner la preuve, Jacques Rubio, illustre ses propos par un exemple concret : « Dans le cas d’un T2 de 46 m² avec un parking en sous-sol, mis en vente à 157 000€, le propriétaire pourra contracter un emprunt sur 20 ans à taux fixe, avec un apport de 10 000€, soit un remboursement de 850 euros par mois. Suivant la loi Duflot, il pourra bénéficier d’une réduction d’impôt sur 9 ans de 261 euros par mois. Ainsi, s’il loue son bien 407€ par mois, l’effort d’épargne mensuel sera de 185€ ». Dès que les Français auront pleinement intégré ce nouveau dispositif, le marché reprendra de la vigueur, le directeur régional de Kaufman & Broad en est certain. « Aujourd’hui, il n’existe plus de crise immobilière car nous disposons de tous les atouts nécessaires à la vente de nos constructions », conclut Jacques Rubio.

 

Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.