Journée PME export de défense : Kader Arif en soutien aux entreprises régionales

A l’occasion de la Journée Export, Kader Arif, ministre délégué à la Défense, était à Toulouse pour assurer les entreprises du secteur du soutien de l’Etat, notamment par la signature d’une convention-cadre formalisant les principes d’une coopération renforcée entre le ministère de la Défense et la région Midi-Pyrénées.

 

« Martin Malvy rappelle à Kader Arif la nécessité de soutenir les clusters, tel celui de Toulouse Midi-Pyrénées Défense, Sécurité et Sûreté

« En tant que deuxième puissance militaire au monde, la France doit défendre ses intérêts en s’appuyant sur son excellence », scande Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants. Venu à Toulouse dans le cadre du plan de relance des exportations lancé en 2008, il lançait la Journée Export visant à informer les PME du secteur des spécificités du marché de l’armement et des différents outils d’aide à l’exportation à leur disposition.

En Midi-Pyrénées, cette intervention était d’autant plus attendue que le poids de la défense dans les effectifs industriels régionaux y est de 7%. Plus précisément, le secteur regroupe 400 établissements et emploie 40 000 salariés. Mais si les grands groupes tels Dassault Aviation, Thales, Astrium ou Safran n’ont pas de mal à exporter leurs produits, il n’en est pas de même pour les PME et ETI de la région. En effet, entre 2008 et 2012, seules 23 d’entre-elles ont directement exporté des équipements de défense pour un montant total de 508.7 millions d’euros. Pourtant, comme le souligne Isabelle Valentini, correspondante « Soutien export PME » de la Direction générale de l’armement (DGA), « l’accès au marché mondial est indispensable et nécessite une meilleure coordination avec les régions ainsi qu’une amélioration de la R&D. » Pour le Groupe Lacroix, spécialiste de la pyrotechnie, présent à la CCI de Midi-Pyrénées où avait lieu la rencontre, « le principal obstacle à l’exportation reste la concurrence qui est beaucoup mieux organisée que nous, Français. Systématiquement, nos entreprises sont confrontées à des concurrents européens qui chassent en meute et, seuls, nous ne faisons pas le poids. »

 

Renforcer la présence nationale des PME régionales

 

Les PME attendent donc un accès facilité à des interlocuteurs issus de grands groupes afin de pouvoir ensemble répondre aux appels d’offres internationaux, et un accompagnement conséquent à l’exportation. Et Kader Arif de leur répondre : « Je m’engage à faire de la facilitation des relations PME/grands groupes, une priorité. » Mais pour faciliter l’export de ses entreprises, il est d’abord nécessaire pour la Région de renforcer la compétitivité et la présence de celles-ci au niveau national. Ainsi, Martin Malvy souhaitait un geste fort du ministère de la Défense, faisant remarquer que « sur les 95 000 PME que compte la région, seules 650 étaient inscrites en 2012 sur la liste des prestataires et fournisseurs de ministère. » Pour renforcer la capacité des entreprises de défense à remporter des marchés, la Région a signé une convention-cadre avec le ministère de la Défense pour « le développement de l’industrie et des activités de recherche duales en Midi-Pyrénées. » Ce partenariat permettra notamment de consolider les pôles d’excellence et de répondre plus efficacement aux appels d’offres de l’Etat. Ainsi, des informations régulières seront organisées sur les sujets relatifs au marché de la défense (procédures d’achat, de contrôle et de soutien aux exportations…) et sur les orientations scientifiques et technologiques. De même, des actions construites à partir d’analyses sur diverses problématiques rencontrées par les PME et ETI seront menées pour fournir des réponses adaptées. Un premier bilan sera effectué au 1er trimestre 2014.

Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.